Couverture du journal du 01/07/2022 Consulter le journal

Atom Group investit massivement dans son développement

Ouverture de multiples restaurants dont la multi franchise Gomu, un concept de burger asiatique, labellisation IGP de deux produits régionaux et un "gros" projet immobilier dans les cartons : 2022 est une année riche en projets pour le groupe agroalimentaire sablais Atom group.

Vendée, Atom group, Tgdual Rabreau

Les fondateurs d'Atom Group. de gauche à droite : Tugdual Rabreau, Alain Garrec et Olivier Vallée © Patricia Robineau

Après avoir emménagé dans son nouveau siège social en janvier, Atom group investit 1,3 M€ dans l’ouverture de quatre restaurants d’ici les prochains mois dont trois franchisés : deux établissements Pokawa à La Roche-sur-Yon (en juin, face à la place de la Vendée) et à Périgueux (en juillet) ; un Pitaya à La Roche-sur—Yon (avant la fin de l’année, Route de Nantes). A cela s’ajoute, l’ouverture du restaurant concept mêlant crêperie et cidrerie, Kreisker dont l’ouverture est attendue début 2023 aux Halles. « Il s’agit de l’ancien bar du marché que nous avons acheté il y a deux ans et demi. Les travaux ont pris du retard, indique Tugdual Rabraud, l’un des fondateurs. Au rez-de-chaussée, il y aura une salle de 200 m² et à l’étage, une salle pour les groupes, ainsi que les locaux sociaux pour l’équipe. Il y aura aussi une épicerie autour du cidre et de la crêpe. »  Atom group a ouvert son premier Kreisker aux Sables d’Olonne il y a deux ans et demi et un deuxième à La Rochelle en février dernier. Un service de livraison, déjà actif à La Rochelle, sera lancé aux Sables d’Olonne cet été. A noter qu’Atom group envisage l’ouverture d’un restaurant franchisé O’Tacos à Pau : à ce jour, le projet n’est pas finalisé.

Côté restauration toujours, Atom group devient multifranchisé de la marque Gomu, un concept de burger asiatique lancé par quatre parisiens.  A la carte, des burgers composés de pain bao, un pain blanc très populaire en Asie, et des recettes classiques et originales, un soupçon de bubble tea, le tout dans un décor manga. Quatre restaurants ouvriront d’ici début 2023 : les deux premiers restaurants à Bordeaux et Angers avant fin 2022. Pas de date ni de lieu pour les deux autres.

A la conquête de labels régionaux

Très actif également dans le développement de sa branche food, qui rassemble des spécialités régionales sucrées, Atom group souhaite protéger ces savoir-faire traditionnels, « souvent galvaudés par des fabricants hors zone », regrette Tugdual Rabreau. C’est pourquoi le groupe agroalimentaire a décidé de s’engager dans la protection de deux de ses productions phares, la gaufre liégeoise et le Broyé du Poitou. « Nous avons lancé les démarches pour obtenir l’IGP afin de garantir la qualité du produit, les process et ces recettes du terroir. L’objectif est aussi de rassurer les consommateurs mais tout cela va prendre du temps », précise Tugdual Rabreau.

Un gros projet immobilier

C’est plus ou moins un secret de polichinelle sur lequel Atom group ne veut pas communiquer avant l’été.  Indices ? « C’est un gros projet immobilier qui devrait faire parler de lui et qui sera réalisé en Pays de la Loire ».  Cette diversification s’inscrit dans la logique du groupe vendéen d’investir massivement dans son développement. Pour accompagner son essor, Atom group prévoit de recruter une cinquantaine de personnes au second semestre 2022, principalement en restauration et au siège.

Atom group, c’est quoi ?

  • Un pôle food : Gofrino (Belgique, gaufre de Liège) ; Goulibeur (Poitier, biscuiterie traditionnelle, Broyé du Poitou) ; Emilien, maître glacier (Les Sables d’Olonne, atelier de glaces pour RHF) .
  • Un pôle boisson avec une brasserie et des bars à bières : la Brasserie de Bellefois (brasserie artisanale dans la Vienne) ; 3 beerworkshop (La Roche-sur-Yon, Challans et un dans la Vienne).
  • Un pôle distribution avec le concept Le Gaufrier (chariot spécialisé dans la vente de gaufres en GMS et HPA)
  • Un pôle boulangerie sous l’enseigne La Boulangery (Les Sables et ses alentours, ainsi qu’en région parisienne)
  • Un pôle développement de concept : les restaurants Kreisker et la maison Vanluik (spécialiste de la gaufre et de la glace artisanale implantée aux Sables).
  • Un pôle restauration sous franchise : Jade group qui exploite les restaurants O’Tacos, Pokawa et Pitaya.
  • Un pôle immobilier : immobilier commercial et d’habitation

 

Atom group en chiffres

  • CA : 19 M€ en 2021 ; 22M€ espérés en 2022
  • 250 salariés
  • 4 ateliers de production (pôle food + brasserie dans la Vienne)
  • 21 établissements retails