Couverture du journal du 16/05/2024 Le nouveau magazine

Agediss verdit ses livraisons

« Dès 2021 nous nous étions fixés pour objectif d’être totalement neutres en gaz à effet de serre à l’horizon 2030, et de réaliser 75 % de nos livraisons en véhicules propres d’ici à fin 2025 », annonce Nicolas Tellier, président d’Agediss, spécialiste du transport de meubles.

©Agediss

Créée en 1961 aux Essarts (siège social), le groupe Agediss va ainsi acquérir au total près de 90 camions électriques ces prochains mois. Comptant parmi ses clients Ikea, Alinéa, ou encore le Vendéen Gautier, l’entreprise, qui a expérimenté dès 2019 deux premiers véhicules électriques, s’apprête à recevoir sa première commande passée en 2022, à savoir 25 camions avant d’en acheter 14 autres en ce début d’année, puis 50 d’ici à 2024. « Au préalable, nous avions testé les véhicules de tous les constructeurs avant de faire notre choix », précise le dirigeant. Le montant total de l’investissement s’élève à 5 M€. Nicolas Tellier minimise le surcoût lié à l’usage de camions électriques. « Il faut compter entre 2 et 3 € supplémentaires par livraison. Ce qui n’est pas phénoménal par rapport au coût global » Avant de se lancer dans ce projet, Agediss avait étudié sa faisabilité en étudiant le maillage de ses 32 agences implantées en France et au Benelux. « Nous sommes arrivés à la conclusion que nous pouvions couvrir tout le territoire avec des véhicules électriques », ajoute le chef d’entreprise.

Fort de ses 600 salariés, le groupe Agediss, qui dépend depuis 2016 de la société HFH (Hermès Fashion House), a enregistré en 2022 un CA de 100 M€, stable par rapport à 2021. « Alors que le marché a baissé de 15 à 20 % l’an dernier après le rebond lié à l’effet Covid, nous avons réussi à maintenir notre chiffre d’affaires grâce à notre développement commercial. En 2023, nous tablons sur une progression de 10 % », conclut Nicolas Tellier qui espère atteindre 130 M€ de CA en 2025.