Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

Clean Cells inaugure ses nouveaux locaux

« Cela devenait une nécessité d’augmenter nos capacités, pour répondre aux besoins du marché », explique Olivier Boisteau, président de Clean Cells, établissement pharmaceutique, filiale du groupe Clean Cells Biologics, spécialisé dans le contrôle qualité des produits biologiques.

Olivier Boisteau, président de Clean Cells ©IJ

Fondée en 2000 à Montaigu-Vendée, par Olivier Boisteau, Frédéric Henry et Marc Meichenin, l’entreprise Clean Cells a inauguré le 12 janvier sa nouvelle unité située à moins d’un kilomètre du site historique (qui fermera définitivement ses portes en septembre 2023). D’une superficie de 5 300 m² (dont 1 000 m² de laboratoires), ce nouveau bâtiment est présenté comme le plus grand site européen de contrôle de biomédicaments et de production de banques de cellules. « Avec ce nouvel outil, nous pensons pouvoir devenir leader en Europe d’ici deux à trois ans », précise Olivier Boisteau.

Ces locaux flambant neufs doivent permettre de multiplier par quatre les capacités d’analyse et de production du groupe. Le coût du projet s’élève à 22 M€ dont 13 M€ rien que pour le bâtiment, tandis que le matériel lié à l’activité pharmaceutique a été entièrement renouvelé. Clean Cells a notamment bénéficié d’une aide financière de 6,8 M€ de Bpifrance dont 5 M€ de subventions suite à un appel à manifestation d’intérêt s’inscrivant dans le cadre de la démarche de relocalisation des activités industrielles en France. La PME emploie aujourd’hui 130 collaborateurs. « Jusqu’à 220 personnes pourront être accueillies d’ici à 2025. Nous avons en effet la capacité foncière de nous étendre encore sur 600 m² supplémentaires », ajoute la directrice des infrastructures, Cécile Guémas, qui a piloté le projet depuis son lancement officiel en 2021. « Avec Olivier Boisteau et Frédéric Henry, dès le départ nous avions pour ambition d’accompagner les nouvelles thérapeutiques, tout en créant de l’emploi », se félicite Marc Meichenin, directeur scientifique.

Depuis l’entrée au capital en 2018 du fonds d’investissement lyonnais ArchiMed, Clean Cells, a vu son chiffre d’affaires plus que doubler en cinq ans, passant de près de 9 M€ à 22 M€ en 2022. « Nous avons prévu une croissance modérée en 2023. En revanche, l’année 2024 sera une année importante en termes de développement » annonce Olivier Boisteau.

Légende Photo : Olivier Boisteau, président de Clean Cells © IJ