Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

Zelive retransmet en direct les rencontres sportives amateurs

Zelive lancera en septembre 2021 la version test de son application permettant aux clubs amateurs de retransmettre en direct leurs compétitions sportives. La start-up vendéenne débute une levée de fonds pour proposer à court terme les replay.

Laurent Brussel, fondateur de Zelive ©Zelive

Il n’y a pas que les clubs sportifs de haut niveau dans la vie. Plus de 307 500 associations sportives sont aujourd’hui recensées en France* auxquelles Zelive veut donner l’image et la parole. La start-up vendéenne a conçu une application collaborative qui permet aux clubs de sport amateur de diffuser en direct, de partager et de mettre en valeur leurs rencontres sportives mais aussi des reportages, des interviews, des immersions dans l’équipe. « Le plus important est de donner de la visibilité aux sports les moins connus du grand public, au sport féminin et à l’handisport », résume Laurent Brussel à l’origine du concept avec Timothé Corniot. Passionné de sport et sportif lui-même, le quadragénaire, originaire de l’Yonne a commenté pendant huit ans les matches de foot de la structure amateur de l’AJ Auxerre sur une radio locale. Chef de vente dans l’automobile durant vingt ans, il a quitté son dernier poste en Vendée en novembre 2020 pour lancer sa société.

Zelive s’appuie sur les captations des bénévoles des clubs

Créée en juin 2021 pour débuter la commercialisation de l’application, Zelive a demandé un an et demi de développement. Gratuite pour les spectateurs et accessible sur smartphone, tablette et PC sans inscription ni création de compte, l’application est vendue 300 € par an aux clubs sportifs. Un investissement qu’ils pourront rentabiliser en offrant un espace de publicité à leur sponsors locaux. « C’est une nouvelle ressource financière pour les clubs car 100% de ces revenus iront aux clubs. Mais aussi un moyen de sortir de l’anonymat et d’intéresser d’autres partenaires locaux », assure Laurent Brussel.
Pilier du concept : les « streamers« . Bénévole, passionné, supporter, famille, ami, ou staff, le “steamer” est chargé de la captation des images pour son club. Il est formé gratuitement par Zelive aux techniques du streaming sportif (prise de vues, son et commentaires). Comme les retransmissions professionnelles, les images sont assorties d’un compteur de temps et d’un tableau de score. La solution technique permet aussi la communication avec les fans pendant la retransmission via un Tchat.

Les fonctionnalités de l’appli ©Zelive

80 clubs en portefeuille pour le lancement de Zelive

La société, basée à La Roche-sur-Yon, se finance sur la vente de la solution mais aussi sur des partenariats. « Nous choisissons des sponsors qui sont liés au sport et à son éthique », précise le dirigeant qui a déjà noué des contacts en ce sens. Zelive espère réaliser un chiffre d’affaires de 200 000 € pour le premier exercice commercial en 2022, année où elle proposera aussi des replays. « Nous lançons une version test mi-septembre avec déjà 80 clubs en portefeuille, explique le créateur. Et visons 300 clubs par an en moyenne. Nous attendons cette preuve de concept pour convaincre les clubs et les investisseurs ». Zelive prépare une première levée de fonds de 140 000 € d’ici à la fin 2021 pour financer les capacités d’hébergement nécessaires aux replays.

Cet outil, en cours de développement avec des agences yonnaises, est utile pour les parents et les supporteurs indisponibles, les sportifs eux-mêmes pour revivre leur exploit avec leurs amis et co-équipiers. Il est surtout prisé des clubs et des staffs qui pourront débriefer les compétitions et les rencontres sportives, revoir et prévoir les tactiques de ses adversaires, et trouver de futures recrues. Les fonds levés serviront aussi à financer la création d’emplois dont un développeur maison en cours de recrutement.

Zelive vise une bourse French Tech

Hébergée à la Loco numérique de La Roche-sur-Yon, la start-up a bénéficié de nombreux soutiens locaux pour son lancement : subventions, prêt d’honneur, accompagnement juridique et commercial, hébergement, aide à la recherche de financement… Zelive est notamment accompagné par le Centre de ressources en innovation (CRI) de La Roche-sur-Yon agglomération, Réseau entreprendre Vendée, la pépinière d’entreprises d‘Oryon. Le dirigeant espère décrocher prochainement une bourse French Tech.

*(source : Centre de ressources DLA sport)