Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

Youcie veut optimiser le temps des pharmaciens et des usagers

Née en août 2022 à Luçon, la start-up développe depuis 18 mois une solution digitale qui diminue le temps de traitement des ordonnances et facilite l’accessibilité aux médicaments. Saluée par le concours étudiant Engrainages (1er prix d’innovation) et accompagnée localement, Youcie cherche des fonds pour se développer.

Mathieu Stibler, cofondateur de Youcie

cérémonie de remise des prix du concours d'entreprise EngrainGES. Youcie obtient le 1er Prix du concours ©DR

Fondé par Mathieu Stibler, étudiant en master d’école de commerce et Alexandre Dekimpe, pharmacien, Youcie répond à une problématique commune aux 4 millions de patients qui se rendent chaque année dans les 21.500 pharmacies de France pour récupérer leurs médicaments. « Une pharmacie est composée en moyenne de 3 personnes. Cela équivaut au traitement de 60 patients par tête, par jour » calcule le jeune entrepreneur.  « On estime que la durée passée au comptoir est de 10 minutes dont 7 à traiter l’ordonnance. Il reste donc peu de temps au pharmacien pour exercer son cœur de métier : le conseil associé ». Et d’ajouter : « Les logiciels métiers ne sont pas en mesure de traiter automatiquement les ordonnances papiers ou numériques. C’est à cette problématique que Youcie s’attaque. Notre solution permet de traiter n’importe quel type de format, directement depuis le logiciel du pharmacien. Côté patient, une application gratuite cartographiant les pharmacies et services dispensés (click & collect, livraison) lui permettra d’optimiser ses déplacements et d’être alerté lorsque sa commande est prête en cas d’indisponibilité immédiate. Pour l’instant en phase d’amorçage, la start-up a obtenu l’accord de principe du ministère de la santé et de l’ANS (Agence numérique de santé) pour référencer sa solution sur le catalogue d’applications « mon espace santé ». Elle recherche désormais des financements pour développer un MVP (Minimum viable project) et lancer la commercialisation l’année prochaine.