Couverture du journal du 05/03/2021 Consulter le journal

Transports : un reconfinement moins impactant

Les derniers chiffres publiés par la Direction Régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement des Pays de la Loire (Dreal) sur le secteur des transports réservent quelques surprises.

© iStock

Avec le reconfinement de l’ensemble de la population métropolitaine, du 30 octobre au 15 décembre 2020, l’activité du secteur des transports et de la logistique a de nouveau fortement régressé dans les Pays de la Loire. Ainsi, la fréquentation des transports collectifs urbains a été inférieure de moitié à un mois de novembre habituel, 20% de voitures en moins ont circulé dans l’agglomération nantaise, les ventes de voitures neuves ont baissé d’un quart et l’aéroport de Nantes a fonctionné à 8% de son activité d’avant-crise », précise, dans sa dernière note de conjoncture datant de fin décembre, le service connaissance des territoires et évaluation de la Dreal 1Ces chiffres sont moindres que ceux enregistrés lors du premier confinement, mais révèlent de profondes « adaptations ».

LES CRÉATIONS D’ENTREPRISE DOPÉES

Au troisième trimestre 2020, les créations d’entreprise dans le secteur du transport ont atteint un nouveau sommet, avec 802 immatriculations (+ 72% par rapport à la même période de l’année précédente). « La hausse s’explique par l’explosion des services de livraison à domicile (+ 99%). » Dopées par la limitation des déplacements, 700 structures ont ainsi vu le jour.

À l’inverse, avec quatre cas de défaillances lors du troisième trimestre 2020 (- 50% par rapport au même trimestre de 2019), « le recul de la mortalité est la conséquence de l’allongement temporaire du délai pour déclarer l’état de cessation de paiements, instauré dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire », précise l’étude.

L’EMPLOI DAVANTAGE ÉPARGNÉ

À la fin du deuxième trimestre 2020, l’emploi dans les transports et l’entreposage a connu son premier recul depuis 2013, à – 0,6%. Pour autant, « il s’agit de la deuxième évolution la plus favorable des treize régions métropolitaines, après la Bretagne (- 0,04%). Au niveau national, les effectifs du secteur ont décru de 1,4% », constate la Dreal.

« Au cours du troisième trimestre, Pôle emploi a recensé 7 431 habitants de la région postulant pour un métier de la conduite routière de marchandises (+11,6% en glissement annuel). Cette hausse est un effet du recul des flux routiers de fret consécutif à la crise sanitaire. Elle est cependant plus faible que celle du deuxième trimestre (+15,1%) qui était la plus élevée des dix dernières années. »

AÉROPORT : BAISSE D’ACTIVITÉ DE 92%

La fréquentation de l’aéroport Nantes Atlantique a été divisée par treize en novembre, celui-ci enregistrant un trafic commercial de 35 394 passagers (hors transit), en baisse de 92% par rapport à novembre 2019. La chute d’activité, liée au reconfinement, a été un peu plus élevée que celle de l’ensemble des aéroports français (- 88%). Parmi les onze destinations ayant drainé en novembre plus de 500 passagers au départ de Nantes, Paris (- 82%) et Marseille (- 83%) ont les mieux résisté. En cumul annuel, la fréquentation globale de l’aéroport (2,7 millions de passagers) est en repli de 63%.

TRAFIC PORTUAIRE : – 21%

En novembre 2020, le trafic extérieur du Grand port maritime s’est élevé à 2 280 000 tonnes (- 21% par rapport à novembre 2019). Il s’agit du cinquième mois consécutif de baisse. Le recul des flux est essentiellement provenu des hydrocarbures (pétrole et gaz), qui représentent traditionnellement les deux tiers de l’activité, en baisse d’un quart par apport à novembre 2019.

 

  1. Service connaissance des territoires et évaluation – Division de l’observation, des études et des statistiques.