Couverture du journal du 12/08/2022 Consulter le journal

STO INVESTIT 400 K€ DANS SON USINE VENDÉENNE

STO a inauguré début juin les derniers aménagements réalisés sur son site de production vendéen de La Copechagnière, près de la Roche-sur-Yon.

© DR

Le spécialiste de l’isolation thermique par l’extérieur des bâtiments y a réalisé une extension de 130 m² pour créer un nouvel espace de chargement et de déchargement, avec trois nouveaux quais niveleurs. Le site s’est également doté d’un parking privé de 2 400 m² pour stationner dix camions et augmenter sa capacité de traitement de 8 jusqu’à 12 véhicules par jour en vue d’acheminer les produits vers les 18 agences du réseau de distribution STO, réparties sur l’ensemble du territoire national. Les travaux, qui ont duré trois mois, ont été confiés aux entreprises Colas (Nantes), Morisset (Lucs-sur-Boulogne) et Girard Hervouët (Clisson).
Cet investissement de 400 k€ vise à répondre à la croissance du marché de la façade, portée notamment par la rénovation énergétique des bâtiments. « Avec une production annuelle qui va dépasser cette année les 30 000 tonnes de peintures de façade pour près de 90 références, soit l’équivalent de 55 000 palettes et 2 000 camions, il était primordial d’investir dans notre usine de La Copechagnière pour accompagner notre stratégie de développement et répondre aux besoins grandissants du secteur de la construction et de la rénovation des bâtiments », précise Didier Sager, directeur de l’usine vendéenne rachetée en 2003 par l’allemand STO au groupe Sicof. L’usine qui s’étend sur 8 500 m2 emploie actuellement une cinquantaine de salariés. Huit recrutements sont prévus d’ici trois ans.