Couverture du journal du 16/05/2024 Le nouveau magazine

Sodebo mise sur l’autoproduction photovoltaïque 

C’est un projet hors normes qui s'apprête à voir le jour à Saint-Georges-de-Montaigu. Le géant de l’agroalimentaire vendéen vient de lancer le chantier de la plus grande centrale photovoltaïque en autoconsommation jamais déployée en France. À terme, le projet mené en collaboration avec EDF ENR, prévoit l’installation de 95 000 m² de panneaux solaires d’ici à l’été 2024. Une première mise en service est programmée dès le mois de janvier.  

23 000 m² d’ombrières photovoltaïques sont en cours d’installation sur plusieurs parkings de l’entreprise. © Cabinet Archi Urba Déco (Photo non-contractuelle)

« Ce projet qui découle d’une réflexion menée depuis plusieurs années, s’inscrit dans une démarche globale, lancée officiellement en 2021 avec la création d’un département entièrement dédié au développement durable. Nous avons établi une feuille de route afin de nous orienter vers une décarbonation de notre activité, via notamment le développement de notre autoproduction énergétique », détaille Philippe Rondeau, directeur du service développement durable chez Sodebo. La première phase, qui vient d’être lancée, prévoit la mise en place de 23 000 m² d’ombrières sur plusieurs parkings de l’entreprise familiale, recouvrant au total près de 1 000 places de stationnement. Dans un second temps, 72 000 m² de panneaux solaires seront ensuite installés directement au sol avant l’été 2024. « La guerre en Ukraine, puis la flambée des prix de l’énergie, nous ont contraints à revoir la taille du projet, souligne Vincent Bovet, responsable régional BtoB chez EDF ENR. Alors qu’il était prévu initialement de couvrir un seul parking, la direction de Sodebo s’est finalement mise en quête de tous les actifs à valoriser, afin de réduire au maximum la facture énergétique. »

La deuxième partie du projet prévoit l’implantation de 72 000 m² de panneaux solaires au sol avant l’été 2024. © Cabinet Archi Urba Déco (Photo non-contractuelle)

11 % de la consommation annuelle

« C’est évidemment intéressant pour l’entreprise de pouvoir mutualiser l’intérêt financier et le bénéfice pour l’environnement. Tout cela va dans le bon sens », complète Philippe Rondeau. D’une puissance totale de 10 MWh, le futur parc photovoltaïque dont le coût restera confidentiel, devrait être entièrement opérationnel à partir de l’été prochain. Il permettra de produire l’équivalent de 11 % de la consommation annuelle de l’ETI, soit la consommation de près de 1 300 maisons de 100 m2 en chauffage électrique sur une année. « Avec une consommation annuelle de 12 GWh, l’entreprise Sodebo est l’un des sites industriels les plus énergivores du grand Ouest. L’ETI, qui s’étale sur 124 ha et emploie 2 800 salariés, est une véritable ville, poursuit Vincent Bovet. Jusqu’à présent, nous construisions des parcs d’un, deux, voire trois MWh. Ce projet nous fait passer dans une nouvelle dimension. » Il est à noter que l’intégralité de l’énergie produite sera consommée par l’entreprise.

Luc Rémont, PDG d’EDF (en 6e position en partant de la gauche) est entouré d’élus (dont Alain Leboeuf, président du Conseil départemental de la Vendée et Florent Limouzin, maire de Montaigu-Vendée, au centre) et de représentants de Sodebo lors du lancement officiel du chantier il y a quelques jours. © Sodebo

« Des travaux, il y en aura d’autres »

« Aujourd’hui, nous entrons dans un nouveau paradigme. Il est nécessaire de revoir nos façons de consommer et de produire. Ce projet marque le début d’une nouvelle histoire pour l’entreprise et notre objectif est de ne pas nous arrêter là », ajoute Philippe Rondeau. « Des travaux, il y en aura d’autres, avait déjà annoncé en début d’année, Marie-Laurence Gouraud, co-présidente de Sodebo. Les toits de nos futurs bâtiments accueilleront tous des panneaux photovoltaïques. » Engagée dans un projet d’agrandissement jusqu’en 2030, l’ETI, qui a réalisé en 2022 un CA de 547 M€ (en hausse de 25 % par rapport à 2021), prévoit en effet la construction de cinq nouvelles unités de production et de logistique. En parallèle, 150 bornes de recharge destinées aux véhicules de société et voitures personnelles des collaborateurs verront le jour sur l’ensemble des parkings de l’entreprise courant 2024. L’appel d’offres est en cours.

Peut-on dire que le projet de Sodebo fait figure de site pilote ? « Non, nous n’avons pas cette prétention. En revanche, si cela peut inspirer d’autres industriels, tant mieux », estime Philippe Rondeau qui, au passage, voit également en cette démarche, l’occasion de renforcer la marque employeur et d’attirer de nouveaux candidats, tandis que Sodebo s’est fixé pour objectif de recruter 300 nouveaux salariés cette année.

En chiffres

Une superficie de 95 000 m² (23 000 m² d’ombrières, 72 000 m² de panneaux solaires posés au sol)

10 MWh : puissance totale du parc, l’équivalent de la consommation de près de 1 300 maisons de 100 m² en chauffage électrique sur un an

Couverture de 11 % de la consommation annuelle de Sodebo

Mise en service à partir de janvier 2024