Couverture du journal du 02/12/2022 Consulter le journal

Recycuir lance sa commercialisation

Après avoir testé le projet pendant leurs études à l’Icam, Valentin Ligner et Florian Amiand lanceront leur entreprise en novembre prochain.

Recycuir, cuir

Recycuir revalorise les chutes issues du travail du cuir © Recycuir

« L’idée de Recycuir est née il y a un an et demi, explique Valentin Ligner. Les chutes issues du travail du cuir sont soit enfouies soit incinérées. Nous voulions leur trouver une valorisation intéressante. L’occasion s’est présentée en quatrième année d’école d’ingénieur, en participant au concours Les Entrep’ Pays de la Loire (un programme d’entraînement à l’entrepreneuriat soutenu par Réseau Entreprendre, NDLR). Le principe retenu par notre équipe n’était pas viable et nous n’avons rien gagné si ce n’est l’envie de consacrer les cinq mois de notre dernière année à la création de Recycuir ». Et d’ajouter : « On a revu le procédé et trouvé notre proposition de valeur : valoriser les chutes de cuir industrielles en concevant et fabricant une matière haut de gamme dédiée à l’ameublement et la déco d’intérieur ». Une idée qui leur a valu d’être Lauréats du concours Agreen startup en 2021 puis accompagnés par le Centre de ressources en innovation de la Roche-sur-Yon et le Village by CA Atlantique Vendée. La start-up travaille avec quatre fournisseurs et a internalisé sa production après s’être formée auprès de l’un d’eux. « Pour la première année, nous visons 2 300 kg de cuir valorisé en panneaux décoratifs à insérer dans des meubles (façade de tiroirs, tête de lit…), explique l’entrepreneur. L’objectif est de recruter des compétences opérationnelles à partir de la deuxième année afin de nous concentrer sur le développement commercial auprès des éditeurs de mobiliers et autres aménageurs d’intérieur. »