Couverture du journal du 26/11/2021 Consulter le journal

Le recrutement face aux nouveaux enjeux

Quelles stratégies de recrutement pour les entreprises ? À l’heure où les attentes des recrutés comme des recruteurs évoluent, la table-ronde « Compétences du 21e siècle » qui avait lieu le 12 octobre au Campus by CA à Nantes, a été l’occasion d’un état des lieux. Les intervenants ont dessiné les contours du futur du recrutement.

Jean-Charles Verdalle, animateur, Alain Paré, Jérémy Lamri

Jean-Charles Verdalle, animateur, Alain Paré, Jérémy Lamri © DR

Dans l’amphithéâtre du Campus by CA du Crédit Agricole Atlantique Vendée, c’était mission inspiration et sensibilisation pour Hyphae, organisateur de l’événement. La société à mission vendéenne fournit des compétences cadres sur les sujets RSE à des entreprises qui peinent parfois à recruter des talents en accord avec leurs besoins.

ALIGNER ENVIES DES CANDIDATS ET VALEURS DES ENTREPRISES

Car le paradigme employeur-salarié a évolué. Pour Jérémy Lamri, entrepreneur et auteur du livre Les compétences du 21e siècle, les recrutements se feront de plus en plus sur la capacité des candidats à « réfléchir et interagir » et à évoluer dans de nouvelles situations. Sandrine Fermi, directrice du développement humain et de la communication au Crédit Agricole Atlantique Vendée, explique : « Nous ne sommes pas forcément à la recherche d’un diplôme ». Dans un pays qui reste marqué par ce critère souvent restrictif, elle invite à en sortir pour rechercher des compétences relationnelles comme le sens du client afin d’aligner les valeurs des personnes recrutées avec celles de l’entreprise. Ce qui suppose que cette dernière soit au clair sur ses besoins.

Les attentes des jeunes en matière professionnelle ont évolué : sens et utilité sont de plus en plus importants. Certains sondages chez les jeunes placent même la quête de sens au travail désormais avant le salaire! RSE, valeurs, humain : des thématiques qui ont par exemple fait évoluer la marque employeur, passant d’un discours « Nous sommes les meilleurs » à « Voilà quelles sont nos valeurs, rejoignez-nous si elles vous correspondent ».

Recruter par le cœur. Alain Paré

LES VALEURS, LEVIER DE RECRUTEMENT ?

« On peut recruter par des valeurs, mais il faut les incarner ». Pour Alain Paré, directeur des ressources humaines chez Gemo (groupe Eram), s’il y a un décalage entre le discours affiché et la réalité de l’entreprise, les personnes ne resteront pas. Alain Paré assume. « Recruter par le cœur», pour lui, c’est envisager le recrutement sous l’angle de la relation humaine, des histoires de chacun, en mettant au centre le rôle que le candidat aura dans la société. En ce sens, beaucoup de recruteurs se retrouvent aujourd’hui bloqués par les managers dont les attentes peuvent se révéler différentes, donnant par exemple plus d’importance au diplôme.

Les transitions peuvent être des leviers pour le recrutement. Teddy Travert, cofondateur d’Hyphae

« Donner leur chance aux jeunes » est un autre des credos du DRH qui croit beaucoup en l’alternance. Mais si s’ouvrir aux jeunes est capital, encore faut-il que les entreprises s’adaptent aux nouvelles manières de travailler de cette génération très connectée et habituée à la notion d’instantanéité.

Autre sujet de discussion : la montée en puissance d’outils ou de tests, de personnalité ou autres, qui laissent penser que l’avenir du recrutement sera inéluctablement déterministe et algorithmique. Contre cette approche, Jérémy Lamri souligne : « aucun test ne peut prédire la qualité d’un recrutement » et dit regretter le manque de psychologie dans les ressources humaines. À la différence de ces tests de personnalité qui ambitionnent de cerner un candidat en 30 secondes, Jérémy Lamri préconise plutôt de s’intéresser à l’environnement, car la même personne, dans deux entreprises différentes, l’une toxique pour elle et l’autre alignée sur ses valeurs, ne sera foncièrement pas le même collaborateur.

TRANSITIONS : COMMENT ELLES IMPACTENT LE RECRUTEMENT

Qu’elles soient sociales ou environnementales, « les transitions peuvent être des leviers pour le recrutement», analyse Teddy Travert, cofondateur d’Hyphae. Lui qui accompagne les transformations des entreprises au quotidien voit dans la « permaentreprise» l’un de ces leviers. La permaentreprise se base sur le modèle de la permaculture et de ses trois piliers : prendre soin de l’Homme, de la planète et définir son niveau de besoin afin de redistribuer le reste. Pour Teddy Travert, tout l’enjeu est de réduire la dissonance entre les pratiques mises en place dans la vie privée (recyclage, engagements associatifs…), en général adoptées rapidement, et celles dans la vie au travail, afin d’aligner les valeurs des salariés avec celles des entreprises. Même constat pour Jérémy Lamri, pour qui les entreprises doivent ressembler à la société, sans quoi elles finissent balayées.

Recruter une personne tout en ayant conscience de sa recherche de sens et d’impact : une piste à explorer pour les entreprises souhaitant concilier recrutement et transitions.