Couverture du journal du 26/11/2021 Consulter le journal

Beneteau acquiert le chantier naval Starfisher au Portugal

Pour répondre à la forte demande de petits bateaux à moteur pour la navigation à la journée, Beneteau a acquis le chantier naval Starfisher, fabricant de bateaux de pêche promenade dont l'unité de production est basée au Portugal.

starfisher ST780

Starfisher fabrique des hors-bord de 6 à 14 mètres © Starfisher

Beneteau a annoncé le 20 octobre l’acquisition du chantier naval Starfisher. Basé à Campos, au nord du Portugal, le chantier naval créé en 1996, conçoit et fabrique des bateaux à moteur de 6 à 14 mètres croisière, pêche-promenade, open et hors-bord sous sa marque Starfisher et en sous-traitance pour d’autres marques dont certaines du groupe Beneteau depuis le début de l’année 2021. Le chantier naval situé à 20 minutes de l’aéroport international de Vigo (Espagne), s’étend sur 50 000 mètres carrés dont de 15 000 mètres carrés d’usine et d’entrepôts couverts. Il emploie 200 salariés et dispose d’une capacité de production de 400 unités par an.

site starfisher portugal

Beneteau se dote d’un chantier de 15 000 mètres carrés couverts au Portugal ©Beneteau

Les bateaux à moteur dépassent les voiliers

Cette acquisition permet au groupe de plaisance vendéen d’accroître rapidement ses capacités de production sur ce marché du day boat en plein essor. Le chantier rebaptisé GB Portugal, vient ainsi en relais des trois autres sites industriels dédiés à ce marché situés en Pologne et aux États-Unis. « Le groupe Beneteau a de grandes ambitions de développement sur tous les marchés qu’il adresse et, en particulier, celui de la navigation de proximité qui est particulièrement dynamique. Cette acquisition nous permet de renforcer notre capacité de production de petits bateaux à moteur et de nous implanter au Portugal », explique Jérôme de Metz, PDG du groupe Beneteau (1 344,4 M€ de chiffre d’affaires, 7 600 salariés en France, aux États-Unis, en Pologne, en Italie, au Portugal et en Chine).
Leader mondial des voiliers mono et multicoques, le groupe de Saint-Gilles-Croix-de-Vie a développé son activité de bateaux à moteur dont les revenus (45% du CA) sont désormais supérieurs aux revenus des voiliers (40,6% du CA). Le solde (14,4%) est réalisé par l’activité habitat de plein air (IRM, O’Hara, Coco sweet).