Couverture du journal du 12/04/2024 Le nouveau magazine

Pom d’Api va produire et distribuer les chaussures Tartine et Chocolat

Engagée pour cinq ans dans la création, la fabrication et la distribution de la chaussure pour enfants Tartine et Chocolat, Pom d’Api, marque emblématique du groupe vendéen Shoemakers, réaffirme sa volonté de développement à l’export et sur le digital. Une première collection d’environ 40 modèles est d’ores et déjà attendue pour l’autonome/hiver 2024.

Pom d’Api, Tartine et Chocolat

Un modèle de la collection Tartine et Chocolat, produit et distribué par Pom d'Api ©Pom d'Api

« Ce rapprochement est avant tout une histoire de complémentarité, analyse Arnaud Bayeux, le président de Shoemakers qui conçoit, fabrique et vend ses chaussures à travers son réseau de distribution depuis 50 ans. Nous avons perdu 8 % de notre chiffre d’affaires l’année dernière, entre l’inflation et la guerre en Ukraine (13,2 M€ de CA en 2022). Ce contexte économique tendu nous a obligés à nous réinventer. La licence est un changement de modèle qui nous permet de recréer une dynamique sur de nouveaux canaux. Par ailleurs, pouvoir s’appuyer sur une marque forte comme Tartine et Chocolat est une aubaine : c’est l’une des dernières marques de prêt-à-porter pour enfant avec une image “à la française”, à la fois chic et raffinée. Cet apport de style, plus intemporel, vient compléter notre gamme mode et décontractée, tout en ciblant une clientèle différente. »

De son côté, Tartine et Chocolat peut compter sur l’expertise de Pom d’Api qui maîtrise l’ensemble des process, depuis la conception (via son bureau d’études basé à Chambretaud) à la création, en passant par la fabrication et la commercialisation de ses produits. « On retrouvera la collection dans nos trois corners parisiens du Bon Marché, des Galeries Lafayette et de Printemps, mais aussi dans neuf boutiques en propre, nos deux franchises, le site internet et enfin nos 450 magasins indépendants en France et à l’export, annonce le président de Shoemakers. Nous sommes en train de conclure un accord pour une nouvelle licence. C’est désormais un modèle intégré à notre stratégie de développement. Je suis convaincu que notre adaptation au marché passe par des partenariats avec des marques stables, internationales et fortement digitalisées, à l’instar de Tartine et Chocolat. »