Couverture du journal du 25/11/2022 Consulter le journal

Parc éolien Emyn : les entreprises vendéennes mobilisées

La société Éolienne en Mer des Îles d’Yeu et de Noirmoutier, le Conseil départemental et la CCI de Vendée donnent rendez-vous à près de 800 entreprises vendéennes les 6 et 7 octobre prochains. Objectifs : présenter les perspectives du parc éolien offshore et leur permettre de mobiliser leurs compétences à tous les niveaux, en qualité de sous-traitant.

Dès cet automne, les entreprises vendéennes vont pouvoir se positionner sur différents lots du parc éolien des îles d’Yeu et de Noirmoutier en qualité de sous-traitant. parc éolien

Dès cet automne, les entreprises vendéennes vont pouvoir se positionner sur différents lots du parc éolien des îles d’Yeu et de Noirmoutier en qualité de sous-traitant. © Jesse de Meulenaere-Unsplash

Le projet de parc éolien au large des îles vendéennes Yeu et Noirmoutier franchit une nouvelle étape décisive. Alors que la fabrication des 62 éoliennes est annoncée pour 2023 avec une mise en service progressive à l’horizon 2025, la société Éolienne en Mer des Îles d’Yeu et de Noirmoutier (Emyn) sélectionne en ce moment ses principaux fournisseurs. Pour les turbines, c’est officiel depuis le printemps. Il s’agit de Siemens Games, au Havre. Pour les autres lots, comme la sous-station électrique ou les câbles, la liste des sous-traitants de rang 1 (fournisseurs de matériel et installateurs) devrait être finalisée la troisième semaine de septembre, juste avant que les entreprises locales ne soient à leur tour mobilisées pour les autres niveaux de sous-traitance.

Le jeudi 6 octobre prochain, le Département, la Chambre de commerce et d’industrie de Vendée et Emyn invitent en effet plus de 800 entreprises vendéennes à découvrir en détail ce chantier d’envergure, lors d’une soirée organisée à l’Hôtel du département : ses perspectives en matière de transition énergétique, son échéancier détaillé, ainsi que les différents lots sur lesquelles les PME pourront se positionner en fonction de leurs expertises. À ce jour, 780 entreprises ont d’ores et déjà été identifiées et invitées, dont 232 entreprises rien que pour le lot électricité.

« Elles ont de près ou de loin un lien avec le projet, indique Alain Leboeuf, président du Conseil départemental de la Vendée. Elles ont par exemple des compétences logistiques, maritimes (signalisation en mer, bateaux pour assurer certaines missions…), en métallurgie ou dans la maintenance des éoliennes, mais pas seulement. Ce sont aussi des entreprises de service ou dans l’hôtellerie, pour l’hébergement des travailleurs sous-traitants. » Les fédérations professionnelles (Fédération du bâtiment et des travaux publics, Union des métiers et des industries de l’hôtellerie…), ainsi que les élus de la CCI sont invités à ce rendez-vous.

« NOUS INCITONS NOS FOURNISSEURS DE RANG 1 À TRAVAILLER AVEC DES ENTREPRISES LOCALES »

Cet événement se poursuivra le lendemain, toujours au siège du Conseil départemental, avec une convention d’affaires où les entreprises pourront échanger sur les différents lots avec les lauréats de rang 1 (entreprises nationales et internationales) : sur rendez-vous le vendredi matin pour les entreprises vendéennes et ligériennes, et sans rendez-vous pour toutes les autres entreprises qui le souhaitent. À l’issue de ces réunions d’affaires, les entreprises intéressées pourront se positionner sur un ou plusieurs de ces lots. La Chambre de commerce et d’industrie sera à leurs côtés pour répondre à ces appels d’offres et devenir sous-traitant de rang 2 3 ou 4 « Nous incitons nos fournisseurs de rang 1 à travailler avec des entreprises locales. Cela fait partie du cahier des charges », précise Marc Hirt, directeur général d’Ocean Winds France, principal actionnaire d’Emyn.

Maillon de la transition énergétique, ce projet présente des retombées économiques certaines pour le territoire. En avril dernier, la société Emyn annonçait avoir déjà collaboré avec plus de 50 entreprises des Pays de la Loire, dont un tiers de PME vendéennes. Une collaboration qui va s’étoffer ces prochains mois.

CE PARC ÉOLIEN DE 83 KM2 A UNE CAPACITÉ DE PRODUCTION ANNUELLE DE 1 900 GWH.

Ce parc éolien de 83 km², installé à mi-chemin entre les îles de Noirmoutier et Yeu, a une capacité de production annuelle de 1 900 GWh. Il doit alimenter en électricité verte l’équivalent de 800 000 personnes, soit plus que la population vendéenne, pour un investissement total estimé à 2 Mds€.