Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

La Verrie : NCI veut doper le développement de Laboratoires Herbolistique

L'investisseur normand NCI prend la majorité du capital de la société familiale vendéenne Laboratoires Herbolistique et veut doubler son chiffre d'affaires dans les cinq ans.

Christine-Vallee-Pascal-Fournier-Laboratoires Herbolistique-La Verrie-Vendee

Christine Vallée, directrice des Laboratoires Herbolistique s'occupe de la R&D, Pascal Fournier, le nouveau président, du développement commercial. ©Laboratoires Herbolistique

NCI, investisseur multirégional indépendant a pris fin mai la majorité du capital de la société vendéenne Laboratoires Herbolistique. Basée à la Verrie, au nord-est du département, la discrète SAS est spécialisée dans la transformation et la vente à distance aux particuliers de compléments alimentaires naturels issus des plantes et de bourgeons. Cette opération se réalise à l’occasion du départ en retraite et de la sortie du capital de Jean-Marie Lechevin, co-fondateur de la société en 2002 avec Christine Vallée. Docteur en pharmacie, elle est la petite-fille de Jean Vallée, pionnier de la commercialisation de plantes en Anjou en 1950 grâce à la découverte des bienfaits de la phytothérapie. NCI est rejoint dans l’opération par Bpifrance et Océan Participations, les banques historiques de l’entreprise, Banque Populaire Grand Ouest et Crédit Agricole Anjou-Maine, auxquelles s’ajoutent le Crédit Agricole Atlantique Vendée et la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de Loire.

Pascal Fournier nommé président

Cette prise de participation s’accompagne de la nomination de Pascal Fournier comme président. À 55 ans ce dernier a fait toute sa carrière dans des groupes pharmaceutiques dont Pfizer, Bayer, Bristol Myers Squibb comme directeur des ventes. Il était dernièrement directeur d’unité du laboratoire italien Recordati. Il travaillera aux côtés de Christine Vallée avec l’ambition de doubler de taille de l’entreprise (25 salariés, 11 M€ de chiffre d’affaires) d’ici cinq ans en appuyant sur trois leviers : le développement commercial auprès des prescripteurs du secteur de la santé et du bien-être, la digitalisation des process de vente l’export, à commencer par L’Italie et l’Espagne . À la clé : 4 à 5 embauches à court terme, des commerciaux mais également un responsable financier.

Situé à 30 minutes de Chemillé-en-Anjou (49), première région productrice de plantes, Laboratoires Herbolistique travaille plus de 600 plantes différentes d’origine locale mais aussi en provenance du monde entier et propose une gamme de près de 300 produits. C’est aujourd’hui l’une des plus grosses entreprises de diffusion de plantes médicinales.