Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Nantes-Québec : de nouvelles pistes de coopération

De retour du Québec, la délégation nantaise composée d’une soixantaine d’entrepreneurs et start-uppers a identifié de nouvelles pistes de collaboration et de développement avec ses homologues canadiens.

mission Québec

La mission Québec de passage à l'hôtel Monville de Montréal. Photo Aurélia Bossé-Mstream

L’heure est au bilan pour la délégation nantaise partie du 27 au 31 mai derniers au Québec. Celle-ci était composée de cent vingt personnes dont soixante représentants et dirigeants d’entreprises et start-up nantaises, mais également des acteurs de l’enseignement et de la recherche, ou encore des institutionnels… Sans oublier quelques officiels dont Yann Trichard, président de la CCI, Frédéric Brangeon, président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Loire-Atlantique, Carine Bernault, présidente de Nantes Université, Philippe El Saïr, directeur du CHU de Nantes et Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole. C’est Nantes Saint-Nazaire Développement qui était responsable de cette délégation à laquelle différents parcours étaient proposés sur place : numérique-IA, santé, ville durable, alimentation, industries créatives et culturelles.

Premier bénéfice de ce voyage : il a permis la signature d’une dizaine de coopérations entre entrepreneurs nantais et québécois. « Cette délégation aura notamment permis de croiser de nombreux regards avec nos homologues québécois en vue de prochaines collaborations », a confirmé Yann Trichard, président de la CCI. Des rapprochements qui concernent le domaine numérique responsable, la santé de demain ou l’événementiel.


Lire aussi
Écoconception : un pari sur l’avenir payant pour Natéosanté


Fondateur et PDG de Natéosanté, entreprise spécialisée dans les purificateurs d’air, Thierry Ricci était du voyage et a participé au parcours « santé ». À travers ce déplacement, son objectif « était d’évaluer les avancées significatives dans la région de Québec sur les sujets santé numérique, de réaliser des partages d’expérience et d’identifier des sujets de développement à venir, tout en s’assurant qu’ils sont bien dans l’intérêt des patients et du corps médical ». Une ambition largement atteinte pour l’entrepreneur nantais : « Cette délégation a été très précieuse pour nous. En une semaine, elle nous a permis d’évaluer un marché et surtout de générer des mises en relation de qualité. »

Natéosanté a envie de monter un projet autour de l’asthme

À tel point que Thierry Ricci est convaincu de « la capacité de Natéosanté à développer un marché potentiel sur le Québec. Grâce à ce séjour où j’ai pu rencontrer les bonnes personnes, j’ai des pistes sérieuses pour concrétiser des collaborations. J’ai notamment envie de monter un projet autour de l’asthme et j’ai aujourd’hui toutes les cartes en main pour commercialiser rapidement un dispositif ».

Second bénéfice : cette délégation a permis la signature d’une charte de valeurs partagées entre la Cité des Congrès de Nantes, la Cantine numérique et Québec numérique à l’occasion du Web à Québec (WAQ), l’équivalent de Web2Day, l’événement incontournable de la Tech à Nantes. Cela a permis d’officialiser la démarche collective mise en place depuis 2016 pour s’engager vers un numérique responsable, éthique, écologique et social.

Deux nouvelles collaborations signées

Cette signature a également ouvert la voie à de potentielles rencontres à venir entre acteurs de Québec et de Nantes. Ce que confirme Antoine Gripay, fondateur du studio Katra à Nantes, pour qui ce voyage était l’occasion de nouer des contacts avec « des entrepreneurs et institutions sur place » ce qui a permis « d’identifier des acteurs avec qui nous pourrions collaborer ». Ce voyage a enfin permis à la Samoa, fabrique urbaine et créative de l’île de Nantes, de signer deux nouvelles collaborations qui visent à renforcer les liens entre Montréal et Nantes dans le domaine des industries créatives et culturelles (ICC) et à développer conjointement des programmes innovants.

Informatique quantique et datacenter hybride

Parmi les autres temps forts du voyage, la visite du campus de l’Université de Sherbrooke a particulièrement marqué Franz Jarry, directeur général d’ADN Ouest, réseau des professionnels du numérique des Pays de la Loire et Bretagne. Selon lui, « une prise de conscience a eu lieu sur des enjeux immenses, comme l’informatique quantique, un sujet dont on parle trop peu alors qu’il va permettre la création de nouvelles méthodes de cryptographie pour préserver notre souveraineté. À quand un premier ordinateur quantique à Nantes ? ».

Franz Jarry a également participé à la visite d’un datacenter hybride « avec des serveurs intégrés dans un bain d’huile, des supers calculateurs, et un ordinateur quantique, dont la récupération d’énergies permet de chauffer un ancien couvent réhabilité en logements sociaux. Un exemple parfait de newtech au service d’un numérique plus responsable ! »

À noter que ce déplacement a été l’occasion d’échanges, témoignages et réflexions sur l’IA éthique et responsable. En particulier dans l’événementiel, un sujet sur lequel Nantes et Montréal conversent déjà depuis de nombreuses années.