Couverture du journal du 26/11/2021 Consulter le journal

La nouvelle cafetière de Malongo est made in Prodlab

Prodlab, laboratoire yonnais de conception et de fabrication de petit électroménager a co-conçu avec Malongo la dernière née de ses cafetières. En divisant le nombre de composants par deux et en revoyant le sourcing, Eoh, commercialisée depuis la fin septembre, peut revendiquer une production française.

Olivier Kimmeling

Olivier Kimmerling devant les cafetières Malongo et le Babycook de Beaba estampillés Made in France © Prodlab

Produire en France du petit électroménager au meilleur rapport qualité/prix/service, c’est le pari d’Olivier Kimmerling, ancien PDG de Bimédia, spécialiste des logiciels de caisse bi-face pour les bars-tabacs. Pour réussir ce défi de relocalisation tout en maîtrisant les coûts, le dirigeant de Prodlab et son bureau d’études planchent sur la simplification de la fabrication du produit en minimisant le nombre de pièces et, ainsi, le temps nécessaire à l’assemblage. Et misent sur un sourcing des composants au plus près du site de production. Eoh, la dernière née des cafetières Malongo remplace ainsi le modèle Neoh auparavant produit en Chine. Elle succède à la machine à café Ekho sur les lignes de production yonnaise d’où sortent chaque année 47 000 Babycook et 900 armoires décontaminantes Novven.

Prodlab assemble les 100 000 nouvelles cafetières Malongo

Né en 2019 de la reprise de l’activité petit électroménager de S20 industries, elle-même issue de feu Fagor Brandt à la Roche-sur-Yon, Prodlab propose aux marques un service intégré, de la R&D à la production. Installé dans les anciens locaux d’Arcade Cycles à La Roche-sur-Yon, Prodlab produisait déjà dans ses ateliers la machine à café Ekho de Malongo, le Babycook de Beaba et jusqu’en septembre 2020, le purificateur d’air de Natéosanté, hérités de S20 industries. Depuis juillet 2021, les lignes de production de Prodlab tournent à plein régime pour produire les 100 000 unités de la dernière née des machines à café de Malongo. Sortie officiellement en septembre, Eoh, la nouvelle machine à dosette du torréfacteur niçois a été co-conçue avec le laboratoire de la Roche-sur-Yon. Tous les composants stratégiques viennent de France, y compris la carte électronique fabriquée par All Circuits.

Produire en circuit court

« La crise sanitaire a révélé combien nous étions dépendants de la Chine en matière d’approvisionnement et la hausse des coûts de transport achève de convaincre les industriels qu’on ne peut plus faire venir les produits du bout du monde », indique le président de Prodlab. Mais elle a eu aussi des effets négatifs car elle a retardé de 6 à 9 mois plusieurs des chantiers prévus. Il est en effet compliqué de co-concevoir des projets à distance ». Le dirigeant planche actuellement sur un appareil électroménager nomade dont la production actuellement 100% chinoise devrait être relocalisée prochainement dans ses ateliers yonnais. Parallèlement, le laboratoire vendéen conçoit, fabrique et commercialise sous sa propre marque, Novven (contraction d’innovation Vendée), des équipements innovants liés à la maîtrise de l’air.

Développement de Novven, la marque propre de Prodlab

Novven commercialise déjà une armoire pour sécher et désinfecter sans produit chimique les vêtements de travail et les équipements de protection individuels (EPI). En 45 minutes, l’armoire peut sécher et décontaminer à l’ozone 6 à 12 vêtements selon l’épaisseur, mais aussi des casques, des bottes ou des jouets. Un brevet européen protège cette innovation, boostée par les préoccupations sanitaires. Novven équipe déjà les pompiers de la Roche-sur-Yon et les crèches de la Mairie de Cannes. La société vise les marchés régaliens, les crèches et les sociétés de propreté intervenant dans les ateliers agroalimentaires, ainsi que les collectivités locales. Débutée avec 27 salariés à la reprise, l’activité de Prodlab, (un temps dénommé 20D industries), occupe désormais 59 salariés. 30 d’entre eux sont dédiés à la production des produits pour compte de tiers et 5 s’occupent du développement et de l’assemblage des produits Novven. L’an prochain Olivier Kimmerling devrait créer une société à part entière pour poursuivre la croissance de Novven indépendamment de celle de Prodlab. Pour l’instant, la société yonnais réalise un quart de son activité en marque propre. Le chiffre d’affaires devrait s’établir à 7,6 M€ en 2021 dont 1,7 M€ pour Novven. Le dirigeant anticipe un chiffre d’affaires de 12 M€ en 2022 dont 3,5 M€ pour sa marque propre.

.