Couverture du journal du 15/10/2021 Consulter le journal

Le logement : nouvelle préoccupation des entreprises

Ayant récemment pris le pouls des problématiques des entreprises sur les différents territoires du département, la CCI met l’accent sur quatre items. Outre le recrutement, le développement durable ou encore la sécurité, la question du logement apparaît pour la première fois en tête des enjeux prioritaires pour les dirigeants.

Marie JOSSO, présidente de Saint-Herblain Ouest Entreprises, Arnaud COLIN, président de l’Adic et Nelly BARREAU, présidente de l’Association Brais Pédras Entreprises, ont témoigné des principales problématiques actuellement rencontrées par les entreprises de Loire-Atlantique.

Marie JOSSO, présidente de Saint-Herblain Ouest Entreprises, Arnaud COLIN, président de l’Adic et Nelly BARREAU, présidente de l’Association Brais Pédras Entreprises, ont témoigné des principales problématiques actuellement rencontrées par les entreprises de Loire-Atlantique.

En mai dernier, sur la centaine de réseaux d’entreprises que compte le département (associations de commerçants, de zones, clubs), la CCI Nantes St-Nazaire a fait le point avec une trentaine. Objectif de l’opération ? « Connaître les bruits de fond sur toutes les problématiques qui leur tiennent à cœur», précise Hedy Zouaoui, élu de la CCI. Parmi celles-ci, quatre ont été mises en avant à l’occasion d’un point presse le 2 juillet.

Le recrutement, de nouveau difficile

Conséquence directe de la reprise économique, mais aussi de l’attractivité du territoire « qui attire chaque année 19 000 arrivants », relève Yann Trichard, président de la CCI, un certain nombre de sujets d’inquiétude présents avant la crise reviennent en force. C’est le cas pour les difficultés de recrutement, qui apparaissent, pour la plupart des secteurs, similaires à celles déjà rencontrées en 2019, en particulier sur les territoires affichant déjà un faible taux de chômage.

« Sur le territoire d’Ancenis, le taux de chômage est inférieur à 5 % et sur le nôtre, il est de 5,9 % », témoigne Arnaud Colin, président de l’Adic (95 entreprises adhérentes dans le Pays de Châteaubriant, Derval et Nozay). Conscients de la nécessité d’agir sur le levier de la formation, les chefs d’entreprise relèvent l’inégalité de l’offre entre les territoires. « On essaie de faire du lobbying pour qu’il y ait une offre non seulement sur la métropole, mais aussi dans le nord et le sud Loire et plus largement sur l’ensemble des territoires, mais ce sont des actions qui mettent parfois deux ou trois ans à se mettre en place», observe Arnaud Colin, faisant référence à deux projets de nouvelles écoles de production* sur le territoire couvert par l’Adic et dans le sud Loire. Le chef d’entreprise estime qu’il faut travailler sur la complémentarité des offres de formation, « sans réinventer l’eau chaude ou se faire concurrence ».

Une pénurie de logements plus inquiétante

Autre problématique, plus récente cette fois mais toute aussi cruciale pour les entreprises: la raréfaction des logements disponibles pour accueillir des cadres venant d’ailleurs d’une part et des ouvriers déjà implantés sur le territoire mais ne trouvant pas de logements abordables d’autre part. Patrick Le Jallé, président du Club Alliance (70 entreprises adhérentes dans le Vignoble nantais), met en exergue cette pénurie d’autant plus inquiétante qu’elle s’amplifie, la crise sanitaire ayant drainé sur le territoire de nombreuses personnes séduites par notre cadre de vie. « Il faut faire prendre conscience à nos collectivités territoriales de la nécessité d’ouvrir un peu le marché, qu’elles laissent la possibilité aux aménageurs de faire de nouveaux lotissements ou bâtiments plus verticaux», relaie-t-il. Cette préoccupation est d’ailleurs ressortie en tête des problématiques soulevées par les 35 réseaux d’entreprises en mai dernier, et sur l’ensemble du territoire, pointe Yann Trichard. Pour le président de la CCI, il faut que les PLU (Plans locaux d’urbanisme) évoluent pour favoriser de nouvelles réflexions sur l’habitat, en mixant par exemple davantage logements et entreprises dans un contexte de zéro artificialisation nette.

Une pénurie de logements d’autant plus inquiétante qu’elle s’amplifie

Développement durable : aider les entreprises

En matière de développement durable, la présidente de l’Association Brais Pédras Entreprises (ABPE), qui compte 90 entreprises adhérentes à Saint-Nazaire, prend la parole.

« Au sein du parc de la zone de Brais, beaucoup ont pris conscience de la nécessité d’agir», indique Nelly Barreau. Et d’évoquer les actions collectives mises en place ces dernières années, depuis la mutualisation des achats jusqu’au recyclage des papiers, en passant par la collecte des déchets électroniques. Sur le plan individuel aussi, des opérations ont été entreprises (panneaux photovoltaïques sur les bâtiments, achat de véhicules électriques…) après avoir effectué un bilan carbone. Pour Nelly Barreau, « il y a des actions menées ailleurs sur le territoire, il faudrait les mutualiser pour les reproduire. Aujourd’hui, on a tendance à être un peu centrés sur nos entreprises ou notre parc d’activités, sachant qu’on compte beaucoup de petites structures qui n’ont pas forcément les moyens humains et financiers de réfléchir à ces actions même si elles en ont l’envie», témoigne-t-elle.

La sécurité, encore et toujours

Dernière épine dans le pied des entreprises : la sécurité, un sujet récurrent. « Saint-Herblain est malheureusement connue pour de nombreuses implantations illicites de caravanes sur ses zones d’activités», rappelle Marie Josso, présidente de Saint-Herblain Ouest Entreprises (70 entreprises adhérentes). Malgré un certain nombre d’actions (système de pré-plaintes, sécurisation des bâtiments, mise en place de rondes…), l’insécurité demeure, avec des conséquences multiples, tant économiques que sur les personnes ou même en termes d’image. « On aimerait plus de soutien des services de l’État », conclut Marie Josso.

 

* Les écoles de production permettent à des jeunes en décrochage scolaire, à partir de 15 ans, de se former à un métier, avec un apprentissage très pratique.