Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

Lhyfe se prépare à entrer en bourse

Spécialiste de la production d’hydrogène issu des énergies renouvelables, Lhyfe ne cesse de grandir. Après plusieurs levées de fonds ces derniers mois, dont la dernière en date de 10 M€ auprès du conglomérat japonais Mitsui & Co en avril, Lhyfe annonce l’approbation de son document d’enregistrement par l’Autorité des marchés financiers, première étape de son projet d’introduction en Bourse sur le marché Euronext à Paris.

Lhyfe

L'équipe de Lhyfe © Lhyfe

Ambition affichée de la société nantaise : devenir un leader européen de la production d’hydrogène vert, afin de décarboner l’industrie et la mobilité.

Après son premier site de Bouin en Vendée implanté en septembre 2021, Lhyfe peut compter sur de nombreux autres projets à l’international, notamment au Danemark avec deux unités de production d’hydrogène vert à destination de l’industrie et de la mobilité, « l’un des trois projets les plus avancés en Europe », selon Mathieu Guesné, président fondateur. Celui-ci évoque une « stratégie de déploiement rapide et massif de sites de production » qui doit déboucher sur 55 MW de capacité installée totale d’ici fin 2024. La société annonce 93 projets onshore (à terre) actuellement dans les tuyaux à travers l’Europe, pour une capacité totale de production installée de plus de 4,8 GW prévue à l’horizon 2028.

Parmi ces projets, 20 sont à un stade de développement avancé. En matière d’hydrogène en mer, Lhyfe prévoit également la mise en route pour la rentrée 2022 d’un site pilote de production offshore installé sur l’éolienne flottante du Sem-Rev, le site d’essais en mer de Centrale Nantes, au large du Croisic.

Présente aujourd’hui dans dix pays européens et comptant 82 collaborateurs, Lhyfe vise un chiffre d’affaires consolidé de 200 M€ en 2026 (197 000 € en 2021).