Couverture du journal du 22/10/2021 Consulter le journal

Le 12e Festival international du film de la Roche-sur-Yon ouvre sa billetterie le 6 octobre

La douzième édition du festival international du film se déroule du 11 au 17 octobre 2021 à la Roche-sur-Yon. Né en 2006, le plus jeune festival cinématographique de l'Ouest talonne désormais de près le festival du film britannique de Dinard.

La scène nationale le GrandR à la Roche-sur-Yon accueille le festival Salle du Manège. Elle a une capacité de 840 places assises ©Fif

Le Festival international du film de la Roche-sur-Yon (Fif) se tiendra cette année à jauge pleine. Ce festival urbain se déroule dans quatre salles de la ville : la scène nationale le Grand R, le pôle culturel Le Cyel, le cinéma Le Concorde et la scène de musiques actuelles Le Fuzz Yon, offrant une capacité totale de 1 400 places. Le Fif propose une centaine de films sur sept jours, du 11 au 17 octobre La billetterie ouvre les réservations en ligne et au Cyel le mercredi 6 octobre. Pour la 12e édition, masque et passe sanitaire seront obligatoires. L’an passé, avec une jauge réduite de 50% en raison de la crise sanitaire, 19 500 spectateurs ont pu y assister. Né en 2006, le plus jeune festival de l’Ouest a accueilli jusqu’à 28 500 visiteurs en 2019, talonnant de près les rencontres cinématographiques établies comme le festival du film britannique de Dinard (Ille-et-Vilaine) qui a totalisé plus de 30 000 entrées cette année là.

Des films en première française

Festival éclectique tout public, il a pour particularité de présenter des oeuvres diffusées pour la première fois en France, mais pas que. Il mêle projections en avant-première et en première française, rencontres avec des acteurs et des réalisateurs, concerts et expositions. Le festival se découpe en deux compétitions officielles : dix films pour la compétition internationale et huit films surprenants et de tout format pour la compétition « Nouvelle vague ».
Des focus sont programmés dont celui sur la réalisatrice américaine Gia Coppola, avec deux longs-métrages : Mainstream, inédit en France, et Palo Alto et des hommages à Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Bacri ou Sean Connery. Parmi les rencontres à ne pas manquer : Adèle Exarchopoulos, Palme d’or et César du meilleur espoir féminin en 2013 pour  « La Vie d’Adèle » d’Abdellatif Kechiche, qui sera présente lors de l’avant-première de « Rien à Foutre » d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre, ou encore Judith Chemla qui présentera en première mondiale son premier film en tant que réalisatrice « Les enfants de Bohème ».