Couverture du journal du 19/04/2024 Le nouveau magazine

L’arrivée de Primark booste la galerie Beaulieu

L’ouverture en grande pompe de Primark, sur 5 000 m² dans l’extension de la galerie Beaulieu, donne un nouveau souffle au centre commercial de l’île de Nantes, entraînant dans son sillage d’ici peu de nouvelles enseignes comme Pull & Bear, Jack & Jones, Mango ou Normal.

Primark

Le ruban a été coupé par Gildas Salaün, adjoint au maire de Nantes, en compagnie des dirigeants de Primark, de Klépierre, du directeur du magasin, de représentants de la CCI… © Éric Cabanas - IJ

L’ouverture d’un magasin Primark[1], le 25e en France, est toujours un événement. Ce vendredi 10 novembre à 10 heures précises, des centaines de personnes se sont ruées dans les allées, accueillies par un personnel en liesse brandissant des drapeaux bleus au sigle de l’enseigne. L’arrivée au sein du centre commercial Beaulieu à Nantes de ce spécialiste irlandais de la fast fashion appartenant au groupe Associated British Foods (capitaux de la famille britannique Weston) se révèle être un véritable booster pour cet équipement commercial qui a dû faire face à un trou d’air. Le groupe Klépierre (150 centres commerciaux en Europe, gestionnaire du centre commercial pour Cardiff, son propriétaire), voit aboutir un travail de séduction acharné de plus de cinq ans et un investissement de 30 M€ pour arriver à ce résultat.

13 M€ d’investissement

Le fait de pouvoir proposer 5 000 m² au cœur de la ville à l’enseigne irlandaise, qui y a consacré un investissement de 13 M€, a été un atout capital.

Christine Loizy, directrice générale de Primark pour la France, y a installé la marque dans l’Hexagone. Elle confirme : « L’équipe d’immobilier de Primark a trouvé dans Beaulieu tout ce qu’il nous faut. C’était un gros projet. Ce site a de nombreux intérêts pour nous : c’est un bon centre, il est dans la ville, facile d’accès et on nous a proposé les 5 000 m² dont nous avions besoin. Nos clients font entre 30 minutes et une heure de trajet pour nous voir. »

Troisième chaîne mondiale de prêt-à-porter en 2016 après H&M et Zara, les magasins Primark jouent le rôle de pôles d’attraction pour la clientèle des centres commerciaux qui mettent tout en œuvre pour les attirer.

INAUGURATION PRIMARK

Les quelque 1 500 premiers clients qui se sont pressés dès l’ouverture ont été accueillis par une haie d’honneur formée par les employés du magasin. © Éric Cabanas – IJ

Trafic additionnel

« Nous apportons entre 15 et 20 % de trafic additionnel quand on arrive quelque part, c’est du gagnant-gagnant. Le bailleur qui nous accueille va être aussi content de ce qu’on va lui apporter. Partout où nous arrivons, nous dynamisons les zones, pas seulement les restaurateurs mais aussi ceux qui vendent du textile. Lorsque nous arrivons, nous apportons des clients additionnels. Ici, tout est réuni pour que cela fonctionne très bien », poursuit Christine Loizy. Nantes est la quatrième des six ouvertures de Primark prévues en 2023. Après l’ouverture de magasins à Brest, Saint-Étienne et Mulhouse en 2023 et avant Échirolles (Grenoble) et Rouen.

Présent à l’inauguration, le président de l’association des commerçants Plein Centre, se félicite de cette implantation : « C’est important pour le commerce nantais, c’est une marque qui attire de très loin. Tout l’environnement commercial est le premier bénéficiaire de cette ouverture. Et nous n’avons qu’un pont qui sépare l’hypercentre-ville et Beaulieu. Il était important que nous soyons là pour accueillir cette belle marque et montrer la cohésion qu’il y a entre tous les commerçants. »

Côté dimensions, Primark a vu grand, le magasin dispose de 4 200 m² de rayons pour accueillir jusqu’à 2 400 personnes, 32 caisses, 42 cabines d’essayage. Pour recruter les employés, 210 CDI équivalents temps plein, « dont 70% étaient sans emploi ou en situation de premier emploi », précise la direction. Des sessions ont ainsi été organisées en lien avec les acteurs locaux et Pôle Emploi, au cours desquelles 1 300 candidats ont participé.

 

[1] Primark, contraction de price (prix) et mark (marque) l’enseigne, fondée à Dublin par l’Irlandais Arthur Ryan, se positionne dès sa création en 1969 sur les prix les plus bas, en jouant sur les grandes quantités vendues, principe de la fast fashion. Le groupe britannique Associated British Foods qui la rachète en 2000, assure son développement en Europe.

 

Lire aussi :

Huit nouvelles enseignes dans le sillage de Primark

Deux ans de travaux pour une extension écoresponsable