Couverture du journal du 30/09/2022 Consulter le journal

Symalean mise sur l’export pour se développer

Symalean, éditeur vendéen de logiciels QSE (qualité, sécurité, environnement, social et énergétique) depuis 2013 veut renforcer sa présence à l’international.

Vendée, Symalean, Aurélien Castel, QSE

En Vendée, Aurélien Castel, dirigeant de Symalean, éditeur de logiciel QSE, veut renforcer l'export. ©DR

Depuis la commercialisation de sa solution il y a quatre ans, Symalean,  une PME vendéenne de 40 salariés spécialisée dans le logiciel QSE, connaît une croissance rapide avec une progression à deux chiffres de son chiffre d’affaires annuel. La solution de Symalean est déjà utilisée dans 43 pays, dont l’Italie, l’Espagne et le Maroc.

Désormais, la stratégie d’Aurélien Castel, président et fondateur de Symalean, est d’étendre ses ailes vers les pays anglophones, à savoir le Royaume-Uni, le Canada et les États-Unis. « Aujourd’hui, l’export représente 20 % de notre chiffre d’affaires. L’objectif est d’inverser la tendance pour atteindre 80 % du CA réalisé à l’international d’ici fin 2023. Première étape : avoir 20% du CA dans ces trois pays anglophones fin 2022.

Pour accompagner et structurer ce développement international, Symalean a traduit l’ensemble de ces supports commerciaux en anglais et vient d’ouvrir deux bureaux : l’un à Londres, l’autre à San Diego (Californie). « Nous avons déjà reçu les premières demandes de contacts et de démonstration », souligne Aurélien Castel.

Symalean propose à tous ses clients internationaux des formations en ligne disponibles dans leur langue, un chatbot capable de répondre de façon instantanée et à tout moment aux questions commerciales ou techniques. Dix équivalents temps plein sont dédiés à la croissance de ce marché export. « Le chatbot est un outil indispensable pour conquérir le marché américain », indique le président de Symalean.

Encore plus d’intelligence artificielle

Pour consolider cette croissance dynamique et ambitieuse, Symalean teste l’intégration de l’intelligence artificielle dans son logiciel. Avec cette innovation, l’entreprise qui travaille déjà avec des grands comptes (Arcelor Mittal, Géodis, Vinci, Schenker DB, La Boulangère…) cible le marché des TPE-PME qui ne dispose pas de solution digitale QSE. « Je suis convaincu que l’IA peut les aider dans la performance de leurs systèmes environnemental et sécurité », souligne Aurélien Castel.

Parallèlement, Symalean vient d’intégrer deux nouveaux référentiels dans son logiciel QSE : le référentiel RSE Iso 26 000 et le référentiel ISO 27 001 sur la sécurité des données informatiques. « Ce second référentiel est très important dans le contexte géopolitique actuel où le risque de cyberattaque s’accélère », juge le patron de Symalean.

Symalean, porté par son développement à l’international, prévoit de recruter une dizaine de collaborateurs d’ici fin 2022. L’entreprise, dont l’effectif augmente en moyenne de 25 % chaque année, avait anticipé l’accélération de sa croissance. Fin octobre 2021, Symalean a quitté son bureau de La Roche-sur-Yon pour intégrer de nouveaux locaux à Aizenay, passant d’une superficie de 150 à 800 mètres carrés.

Symalean en chiffres

  • 60 000 utilisateurs
  • 1200 entreprises clientes
  • Un logiciel QSE distribué dans 43 pays et en 7 langues (Français, Anglais, Italien, Allemand, Espagnol, Polonais et Néerlandais).
  • Un effectif en croissance continue : 32 salariés en 2021 ; 40 salariés début 2022 et 50 prévus d’ici la fin de l’année.