Couverture du journal du 18/06/2021 Consulter le journal

En Vendée, l’hôtellerie de plein air truste les deux-tiers de l’offre de lits touristiques

Selon le focus réalisé par Vendée Expansion en mai 2021, l'hôtellerie de plein air est le premier mode d'hébergement touristique sur le département avec 388 structures et 9 millions de nuitées, soit 2/3 de l'offre d'hébergement touristique marchand.

Hôtellerie de plein air Vendée camping

L'hôtellerie de plein air en Vendée génère 223 M€ de chiffre d'affaires et emploie 4 000 salariés directs

Alors que l’activité touristique se relance suite aux mesures de déconfinement progressif, Vendée Expansion publie un focus sur l’hôtellerie de plein air en Vendée qui truste 69% de l’offre de lits touristiques. Selon l’agence de développement touristique du département, la Vendée se classe1er département français en nombre de campings avec 388 structures dont 321 campings. La Vendée compte 176 161 lits dans le secteur de l’hôtellerie de plein air représentant le 1er mode d’hébergement des touristes avec plus de 9 millions de nuitées sur l’année 2019 et un chiffre d’affaires de 223 M€.

Peu significative en raison de la crise sanitaire, l’année 2020 a été bien en dessous des années précédentes. «  La situation sanitaire n’était pas à l’avantage des campings dont les atouts sont la proximité et la convivialité », argue Franck Chadeau, président de la fédération vendéenne de l’hôtellerie de plein air. Les touristes se sont repliés sur les locations individuelles et les hébergements chez les proches, et les étrangers ont été les grands absents de l’été. Résultat, la saison 2020 s’est achevée avec une perte de 20% de chiffre d’affaires pour l’hôtellerie de plein air. « Mais nous sommes satisfaits quand même. Aucun camping n’a déposé le bilan. Nous anticipions une baisse d’activité de plus de 80% » indique le président. Pour 2021, Franck Chadeau anticipe une meilleure saison, espérant que les touristes français combleront l’absence attendue des étrangers.

En Vendée, l’hôtellerie de plein air se concentre sur le littoral

Dans ce contexte, l’offre a peu évolué entre 2019 et 2020 et ne bougera pas en 2021. Le département compte l’essentiel des lits dans des campings classés : 74 % des campings classés 3, 4 et 5 étoiles concentrent 88 % des lits. S’y ajoutent les aires naturelles et le camping à la ferme (1% des lits). Évidemment, l’hôtellerie de plein air se concentre sur le littoral vendéen qui représente 58% de l’offre. Les communes littorales totalisent à elles seules 66 % des campings 3, 4 et 5 étoiles de Vendée et 57 % des campings 1 et 2 étoiles.

Répartition des structures touristiques de l’hôtellerie de plein air en Vendée sur l’année 2020. Source Vendée Expansion

L’activité touristique en hôtellerie de plein air se concentre aussi dans le temps. Ainsi, sur 9 millions de nuitées enregistrées en Vendée, plus de 73 % sont enregistrées pendant la saison estivale (juillet et août) avec 41 % pour le seul mois d’août. Sur l’avant saison, avril comptabilise 7 % des nuitées, mai et juin enregistrent respectivement 6 % et 9 % des nuitées. Le mois de septembre représente encore 5 % des nuitées.

Un emplacement de camping génère 3 915€ de chiffre d’affaires

La durée moyenne des séjours est de 6,2 jours en hôtellerie de plein air avec un pic à 7,6 jours en haute saison (juillet/août). Les touristes qui fréquentent l’hôtellerie de plein air font à 70% le choix d’emplacements équipés plutôt que d’emplacements nus. Il faut dire que les emplacements nus ne représentent plus que 1/3 des 55 000 emplacements vendéens. Les campings privilégient l’implantation de mobilhomes sur leurs terrains car les séjours s’y prolongent. La durée moyenne de séjour constatée sur les emplacements équipés est de 6,6 jours, soit un jour supplémentaire à celle effectuée sur les emplacements nus qui est de 5,5 jours. Le chiffre d’affaires moyen généré par emplacement atteint 3 915 €. Cet indicateur met en évidence le rendement élevé des activités d’hébergement de plein air en Vendée. En Pays de la Loire et au niveau national, le chiffre d’affaires à l’emplacement s’établit respectivement à 3 467 € et 3 418 € selon les chiffres obtenus en 2019.

Avant la crise sanitaire et la fermeture des frontières, la clientèle étrangère représentait 15% des touristes accueillis en hôtellerie de plein air et 1,4 millions de nuitées en 2019 en progression, avec en tête les Britanniques, suivis des Néerlandais, Belges, Allemands et Suisses. Les Espagnols classés 6e enregistraient la plus forte hausse (+81,1%). A noter que les visiteurs étrangers préfèrent pour 54% d’entre eux les emplacements nus aux emplacements équipés et restent plus longtemps pratiquant une durée de séjour en moyenne de 8,1 jours.

En Vendée, l’hôtellerie de plein air représente :

  • 176 161 lits
  • 55 000 emplacements de camping
  • 1 450 000 touristes et 9 000 000 nuitées
  • 223 M€ de chiffre d’affaires
  • 4 000 emplois directs