Couverture du journal du 20/05/2022 Consulter le journal

Guillaume Dreniaud, nouveau secrétaire général de la CPME Loire-Atlantique

Arrivé à la CPME Loire-Atlantique en 2014 en tant que chargé de développement, Guillaume Dreniaud a évolué en 2019 comme responsable du pôle développement et animation du réseau, avant de devenir en ce début d’année secrétaire général.

Guillaume Dreniaud, nouveau secrétaire général de la CPME Loire-Atlantique

Guillaume Dreniaud, nouveau secrétaire général de la CPME Loire-Atlantique © D. R.

Arrivé à la CPME Loire-Atlantique en 2014 en tant que chargé de développement, Guillaume Dreniaud a évolué en 2019 comme responsable du pôle développement et animation du réseau, avant de devenir en ce début d’année secrétaire général. Son rôle : « continuer à accompagner et représenter les chefs d’entreprise », avec une mission de coordinateur auprès des membres du bureau et du conseil d’administration et de pilote auprès de l’équipe des collaborateurs permanents. « C’est une fonction d’interface entre les élus et notre communauté d’entrepreneurs adhérents », explique Guillaume Dreniaud. Cette nomination intervient dans un contexte géopolitique tendu. « Nous avons un vrai sujet d’attention sur les entreprises qui subissent une augmentation significative des charges contraintes : coûts de l’énergie, des matières premières, de fret, qui se répercutent sur le coût de revient de leur production de services, avec la difficulté à traduire cette augmentation sur le prix final et à la faire accepter par leurs clients ». Autre point d’attention récurrent relevé par Guillaume Dreniaud : les difficultés à recruter et à fidéliser les collaborateurs. « Tous les jours, des entreprises nous appellent car elles sont bridées dans leur développement, faute d’effectifs ». Pour apporter des solutions, la CPME veut intervenir en amont, notamment en créant une « passerelle » pour les près de 500 sociétés adhérentes, afin de rompre l’isolement des chefs d’entreprise et leur donner la possibilité d’échanger entre pairs.

Autre enjeu clé : les PGE et l’arrivée des premières échéances pour les entreprises, « dont les capacités financières ne sont pas toujours au rendez-vous ». À propos des défaillances, le nouveau secrétaire général note : « Nous sentons en ce moment un frémissement. Les mois qui viennent vont être plus conséquents ». Enfin, côté relations employeur-salarié, Guillaume Dreniaud annonce la mise en place d’un nouveau service : la cellule conseil prud’homme, un appui en amont de la procédure pour conseiller et orienter les entrepreneurs face aux difficultés rencontrées avec un salarié.