Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

Emyn :  Vendée énergie, nouvel actionnaire du parc éolien en mer

En Vendée, une nouvelle étape vient d’être franchie pour le parc éolien en mer des îles d’Yeu et Noirmoutier (Emyn) avec l’entrée d’un nouvel actionnaire, Vendée énergie. 

EMYN, Vendée, Vendée énergie, actionnaire

Vendée énergie, nouvel actionnaire du parc Eolien en mer des îles d'Yeu et Noirmoutier (Emyn). Une prise de participation officialisée début octobre. ©IJ

Vendée énergie, la société d’économie mixte (SEM) de production et de distribution d’énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque et méthanisation) créée par le Sydev*, entre au capital d’Emyn à hauteur de 0,5%, soit un investissement de 3,5 M€.

Elle rejoint à l’actionnariat du Parc les entités suivantes : SRPN, filiale du groupe japonais de Sumitomo Corporation (29,5%, spécialiste de l’éolien offshore) ; Ocean Winds (60,25%, association entre Engie et EDP renouvelables) ; et Éoliennes en mer participations (9,75 %, filiale détenue à 100 % par la Caisse de dépôts et de consignations). Pour permettre cette prise de participation, Ocean Winds et EMP ont chacun cédé 0.25% du capital d’Emyn à Vendée Énergie.

Parallèlement, un an après le lancement des appels d’offres des lots majeurs du parc, la sélection des principaux fournisseurs s’achève. Parmi eux, les Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire fabriqueront la sous-station électrique en mer et se chargeront de son transport et de son installation sur la zone du parc Emyn.

Choix des sous-traitants rang 2 et 3 : les entreprises vendéennes se positionnent

Place maintenant à la sélection des sous-traitants de rang 2 et 3 pour les composants mécaniques, la logistique terrestre et marine, sans oublier la partie études. Une convention d’affaires a eu lieu dans ce sens les 6 et 7 octobre à La Roche-sur-Yon. Elle a réunit près de 150 entrepreneurs vendéens et ligériens, sous forme de rendez-vous BtoB.

Le parc éolien offshore des îles d’Yeu et Noirmoutier de 62 éoliennes, dont la construction va démarrer l’an prochain, alimentera en électricité durable à partir de 2025 près de 800 000 personnes par an, soit plus que la population vendéenne actuelle.

* Syndicat départemental d’énergie et d’équipement de la Vendée.