Couverture du journal du 01/07/2024 Le nouveau magazine

Delphine Barbeau et Hélène Kerambloc’h, nouvelles coprésidentes de Ruptur

C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour l’association Ruptur. Lors de l’assemblée générale du 25 juin, après deux mandats de trois ans, le président Charles Barreau (sellerie PIH) a laissé sa place à un binôme féminin : Delphine Barbeau et Hélène Kerambloc’h.

Delphine Barbeau et Hélène Kerambloc'h.

Delphine Barbeau et Hélène Kerambloc'h. Photos : The New One, Tibco

Entrepreneur vendéen (Sellerie PIH), Charles Barreau a co-fondé l’association en 2018 avec l’ambition de créer une économie créative, environnementale et inclusive. Mission réussie puisque cette envie de transformer les modèles pour entreprendre autrement réunit aujourd’hui 450 membres actifs dont 200 adhérents (entreprise, particuliers étudiants) sur trois départements : la Vendée, la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire. « Il a mis beaucoup d’énergie, de sensibilité, de force et nous allons continuer dans cette dynamique. C’est quelqu’un d’humble et dynamique », ont salué d’une seule voix les deux nouvelles coprésidentes.


Lire aussi
Charles Barreau, président de l’association Ruptur : « Nous voulons être des trublions »


Membre du conseil d’administration depuis six ans et membre du bureau depuis trois, Hélène Kerambloc’h est directrice de la transformation économique et responsable chez Tibco, entreprise de services numériques basée à Saint-Aignan-de-Grandlieu et membre fondateur de l’association Ruptur. Quant à Delphine Barbeau, elle est fondatrice de The New One, une agence de communication corporate et d’influence installée à Nantes depuis sept ans. Elle est membre Ruptur depuis la création de l’association.

Les deux coprésidentes souhaitent « poursuivre le développement et l’ancrage de l’association sur le territoire » et « se nourrir du regard des jeunes générations pour transformer nos modèles ».