Couverture du journal du 07/05/2021 Consulter le journal

La Cravate solidaire de Nantes lance sa collecte de vêtements

L’association de soutien aux demandeurs d’emploi "La Cravate solidaire" a trouvé un local sur l’île de Nantes. Elle va pouvoir démarrer ses ateliers de relooking et cherche des entreprises volontaires pour collecter des vêtements adaptés à un entretien d’embauche.

La cravate solidaire

Les bénévoles de l’antenne bordelaise dans leur dressing © La Cravate solidaire

Créée à Nantes en septembre 2020, l’antenne nantaise de l’association La Cravate solidaire, qui vient en aide à des demandeurs d’emploi, a finalement trouvé un local sur l’Île de Nantes, derrière l’école des Beaux-Arts. Un soulagement pour la directrice de l’association, Maguy Kersual, qui se félicite de pouvoir être « dans un endroit central, proche des stations de tram, ce qui facilitera son accès pour les bénéficiaires ». Le local est en cours d’aménagement. Les premiers ateliers de relooking se tiendront à partir du mois de mai, avec l’espoir de pouvoir les conduire en présentiel en totalité.

Ces ateliers se composent en trois temps : choix de la tenue pour un entretien d’embauche, simulation d’entretien et photo professionnelle pour le CV et les réseaux sociaux. La collecte de vêtements pour garnir le dressing a débuté auprès de particuliers et des entreprises mécènes de l’association : EY, Fondation EDF, Forstaff, Thierry immobilier, agence B Side, maison Berjac, Liner Communication et Atlantique Habitation. Mais La Cravate solidaire en a besoin d’autres. Les collectes se déroulent, en temps normal, sur un temps court d’une semaine dans les locaux de l’entreprise, avec une animation sur place, de la distribution de flyers…

« Mais nous avons étendu les délais pour permettre aux collaborateurs en télétravail de s’organiser pour se rendre dans les locaux, explique Maguy Kersual.

« UN DRESSING LE PLUS VARIÉ POSSIBLE »

Nous organisons aussi un temps de sensibilisation en amont de la collecte, qui se fait en visio en ce moment. » En temps normal, les animations peuvent aussi se faire lors d’un temps fort de l’entreprise, un comité de direction, sur la pause déjeuner…

Les critères pour les vêtements ? Qu’ils soient adaptés à un entretien d’embauche mais « ça ne veut pas dire forcément un costume cravate ou un tailleur. Cela dépend du poste et du secteur visés. On a besoin d’un dressing le plus varié possible, avec des jeans bruts en bon état, des chinos, des chaussures mais pas que des escarpins, notamment pour les jeunes qui porteront des sneakers citadines et puis aussi des accessoires, surtout des sacs ».

Une vingtaine de bénéficiaires a déjà été identifiée pour les ateliers de mai et juin par les associations Permis de construire et le PLIE (Plan local annuel pour l’insertion et l’emploi) mais d’autres vont l’être dans les prochaines semaines auprès d’autres partenaires. Le rythme des ateliers relooking se fera à raison d’un après-midi par semaine en mai avec quatre candidats et deux après-midis par semaine en juin. Maguy Kersual est la seule salariée de l’association à Nantes. Une trentaine de bénévoles vont assurer les ateliers et la logistique des collectes.

 

Contact : Nantes@lacravatesolidaire.org

Plus d’infos sur les comptes Facebook et LinkedIn