Couverture du journal du 18/06/2024 Le nouveau magazine

Conjoncture : légère progression dans l’industrie et le bâtiment

Dans son point de conjoncture régionale de juillet, la Banque de France fait état d’une légère progression dans l’industrie et le bâtiment et d’un recul modéré dans les services marchands.

Industrie

© Shutterstock

Au niveau national, les chefs d’entreprises sollicités par la Banque de France constatent une progression de l’activité en juillet dans l’industrie, les services et le bâtiment, avec un ralentissement moins accentué que prévu. L’indicateur d’incertitude de la Banque de France recule dans ces trois secteurs. Dans l’industrie et le bâtiment, les carnets de commandes restent inférieurs à leur moyenne de long terme et les trésoreries sont jugées dégradées dans l’industrie et dans les services. Les auteurs de l’étude estiment par ailleurs que la progression du PIB au troisième trimestre 2023 serait légèrement positive par rapport au trimestre précédent.

Repli dans l’industrie agroalimentaire

Au niveau régional, dans l’industrie, les chefs d’entreprise constatent en juillet une légère hausse de la production, malgré un recul dans l’industrie agroalimentaire, en particulier dans les filières boulangerie-pâtisserie et viande, cette dernière filière connaissant une forte hausse des prix des matières premières. Les carnets de commandes restent globalement bien remplis dans l’industrie, sauf dans l’agroalimentaire, et les effectifs sont en légère hausse, essentiellement dans les secteurs des équipements électriques et du matériel de transport.

Côté services marchands, pour la première fois depuis de nombreux mois, activité et demande sont en léger retrait, à l’image des secteurs des transports et entreposage et des services administratifs et de soutien. Si dans les services marchands, au global, les entreprises peinent toujours à recruter, les trésoreries restent conformes aux attentes, hormis dans le secteur de l’hébergement-restauration, où l’activité s’est contractée fortement en juillet en raison notamment d’une météo maussade.

Bâtiment : des carnets de commandes bien orientés

En juillet, le bâtiment connaît une progression de son activité, grâce principalement au second œuvre qui affiche un net rebond. Les effectifs sont en légère hausse malgré des tensions de recrutement toujours prégnantes et les carnets de commandes sont globalement bien orientés. Ils sont toutefois contrastés selon les secteurs, se renforçant dans le second œuvre mais se repliant dans le gros œuvre. Les prix des devis dans le bâtiment restent quant à eux quasi-stables, comme lors des deux derniers mois. Enfin, dans les travaux publics, conséquence de la contraction des carnets de commandes, l’activité décroche de manière significative au cours du deuxième trimestre et elle devrait encore diminuer au cours du trimestre prochain. Et si les effectifs se stabilisent, les chefs d’entreprise anticipent une baisse lors des prochains mois.