Couverture du journal du 25/09/2020 Consulter le journal

Commerce du futur : appel aux initiatives innovantes

Dans le cadre du dispositif Commerce du Futur, la Région des Pays de la Loire lance un appel à manifestation d’intérêt mobilisant des subventions.

Commerces centre-ville vitrines achats

Permettre aux commerces des villes ou territoires ruraux de rester attractifs et économiquement viables : tel est l’objectif visé par le plan Commerce du Futur déployé depuis l’automne par le Conseil régional. Au-delà des évolutions des modes de consommation (boom du e-commerce notamment), le commerce de détail est en effet confronté à de multiples enjeux : défis environnementaux, vieillissement de la population, forte concurrence, difficulté à fidéliser les salariés, polarisation d’équipements commerciaux sur des zones de chalandise de plus en plus étendues…

Originalité et impact attendus

Pour répondre à ces mutations, la Région des Pays de la Loire souhaite encourager l’émergence de solutions innovantes. Dans ce cadre,
la collectivité cherche à identifier les projets innovants ou différenciants en matière de commerce existants ou émergents via un appel à manifestation d’intérêt (AMI). Celui-ci « doit permettre d’identifier les bonnes pratiques
et d’encourager la mise en place d’offres et services plus adaptés
aux attentes et besoins des consommateurs », tout en maintenant
« une présence commerciale équilibrée sur l’ensemble des territoires
de la région ». 

Pour être éligibles, les projets doivent présenter un caractère original,
à fort impact pour le territoire ou bien permettre d’augmenter le trafic physique ou digital des commerces impliqués dans le projet. 

Les projets soumis peuvent être individuels ou collectifs. Sont éligibles,
les PME exerçant une activité commerciale, artisanale ou technologique, mais aussi les collectivités ou les associations. Le taux d’intervention maximum du Conseil régional est fixé à 50% du coût total des actions,
dans une limite de 50 000 €.

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 29 février.