Couverture du journal du 16/02/2024 Le magazine de la semaine

Célérifère inaugure un nouveau bâtiment et s’agrandit

Célérifère démocratise les déplacements écoresponsables en proposant des solutions made in France pour chaque type de trajet. Portée par une forte demande, la jeune pousse vendéenne a investi dans un nouveau bâtiment de 250 m2 à Montaigu.

Célérifère, développement, Montaigu

Célérifère, le spécialiste vendéen de la mobilité durable, a investi dans un nouveau bâtiment à Montaigu (Vendée). De quoi accélérer le développement de son activité de reconditionnement de vélos. ©Célérifère

Ces nouveaux locaux, inaugurés fin juin, vont permettre à Célérifère (4 personnes) d’accélérer le développement de son activité de reconditionnement de vélos.  « Après trois ans de développement, la sortie des vélos fin 2022, cette année sera consacrée au développement commercial avec un réseau de distributeurs et le recrutement d’une personne dédiée. À ce titre, nous allons réaliser à la fin de l’année une levée de fonds auprès d’investisseurs régionaux », indique Karim Tarzaïm, le fondateur de cette start-up née en 2019 qui ne souhaite pas communiquer ses besoins financiers. Auparavant installée à Dompierre-sur-Yon, Célérifère occupe désormais un bâtiment de 250 m2, qu’elle a investi début avril, dimensionné pour la collecte de vélos. L’espace intègre également le bureau d’étude et l’atelier.

Côté produits, Célérifère dévoile deux nouveautés : son kit d’électrification pour transformer les vélos inutilisés qui inclut un moteur arrière, une batterie en forme de bouteille d’eau ainsi qu’une application gratuite qui affiche la vitesse en temps réel, le niveau de puissance de la batterie et les données de trajet. La seconde est son modèle Ikki. Électrifié et remis à neuf, ce vélo électrique est équipé de pièces et d’accessoires reconditionnés ou neufs sur la partie sécurité (frein, jante). D’après Karim Tarzaïm, qui souhaite s’adresser en priorité aux entreprises et aux collectivités, les produits fabriqués en France ou reconditionnés à destination aussi des particuliers rencontrent un beau succès. « Nous vendons 5 à 10 kits, 2 à 5 vélos et 2 à 3 trottinettes par mois. Pour l’exercice 2023 (clôture en fin d’année), nous tablons sur 100 à 200 k€ de CA, avec une ambition de doubler tous les ans. »

©Célérifère