Couverture du journal du 18/06/2024 Le nouveau magazine

CCI Nantes St-Nazaire : des vœux résolument optimistes

430 personnes à Saint-Nazaire, 1 650 à Nantes : les Vœux du monde économique ont fait le plein cette année en Loire-Atlantique. Orchestrés par la CCI Nantes St-Nazaire, ils ont été organisés les 17 et 25 janvier, en partenariat avec les principaux réseaux et clubs d’entreprises, mis à l’honneur lors de la première partie de ce double événement.

Voeux, économie, CCI, Nantes, Saint-Nazaire

©CCI Nantes St-Nazaire

Dressant le bilan 2023, le président de la CCI, Yann Trichard, a fait le distinguo entre le climat économique, social, écologique et géopolitique globalement anxiogène au niveau national et mondial d’un côté et la situation de notre territoire, dont l’activité s’est très bien maintenue, avec un taux de chômage de 5,6 % alors que l’on a gagné 15 000 habitants. « On nous annonçait de la décroissance, on ne l’a pas eue et on a réussi à créer de la valeur, avec un taux de croissance aux alentours d’1 % quand il est attendu à 0,7 % au niveau national : bravo à tous ! »

Évoquant ensuite 2024, le président de la CCI a évoqué des « atouts exceptionnels » permettant selon lui d’envisager l’avenir avec optimisme. Et d’égrener notamment : Airbus et son carnet de commandes plein pour dix ans, la visibilité à au moins trois ans des Chantiers de l’Atlantique, l’arrivée de la société de courtage spécialisée dans l’accompagnement et la gestion de contrats de santé et de prévoyance Génération à Saint-Nazaire, synonyme de 200 emplois, le grand port maritime « sur lequel on va faire plus de 200 M€ d’investissements dans les prochaines années pour faire en sorte de créer un énorme ponton pour la maintenance de l’éolien offshore », la montée en puissance de la production d’hydrogène vert ou encore le chantier du CHU à Nantes. « Nous avons toutes les chances de réussir une croissance soutenue sur notre territoire : nos fondamentaux sont là, les capacités sont là, les banques ont de l’argent à prêter, on n’a plus de risques de liquidités… C’est l’occasion de montrer que nous sommes meilleurs que les autres en période de crise ! »