Couverture du journal du 16/02/2024 Le magazine de la semaine

Au Forum Atlanpole, les microalgues à l’honneur

Comme un rituel, chaque début d’année, le Forum Atlanpole a mis le monde des start-up et de l’innovation sous le feu des projecteurs. Incubées par le hub d’innovation, 15 start-up ont pitché et présenté leurs concepts originaux. La rédaction d’IJ a retenu quatre de ces projets.

Atlanpole Zeni

Avec sa solution de traitement des eaux industrielles basée sur les microalgues, Zeni a tapé dans l’oeil du public. De g. à d. : Guillaume Tanguy, directeur R&D, Jean-Michel Pommet, DG, Marie-Caroline Cunze, directrice commerciale et projets. © Atlanpole

Pluie d’innovations et de start-up cette année encore au Forum Atlanpole. Le rendez-vous annuel de l’incubateur régional d’innovation a attiré, le 23 janvier dernier à la CCI Nantes St-Nazaire, quelque 400 personnes qui ont pu écouter les pitchs de 15 entreprises incubées, réparties dans quatre catégories : énergie/environnement, santé, numérique et industrie (lire aussi l’encadré).

Traiter les eaux industrielles

Créée en octobre 2023 et accompagnée par Atlanpole depuis novembre, c’est Zeni, dans la catégorie énergie/environnement, qui a cette année décroché le “coup de cœur“ du public. « Zeni pour “zéro nitrate”, explique Jean-Michel Pommet, son dirigeant. On s’attaque à l’un des problèmes environnementaux les plus importants après le réchauffement climatique : la mort des milieux aquatiques et les marées vertes, issues notamment du relargage massif de nitrates et de phosphates par les activités industrielles. Zeni a pour objet de traiter les eaux industrielles en amont pour éviter ces problématiques, par des méthodes circulaires et basées sur la nature, grâce aux microalgues. » Ces végétaux sont ainsi utilisés pour épurer l’eau en se nourrissant des nitrates et des phosphates, afin de créer de l’eau propre réutilisable d’un côté, et une biomasse d’algues qui sera revalorisée dans les marchés de l’agronomie et de l’alimentation animale de l’autre. Objectif de la start-up pour 2024 : une première levée de fonds en amorçage, autour de 1 M€.

Reconditionnement de matériel médical

Autre start-up, dans la catégorie santé cette fois, Redeem médical propose une offre clé en main de collecte, d’identification, de tri et de reconditionnement de dispositifs médicaux pour allonger leur durée de vie. « Notre constat est sans appel : alors que la seconde main est devenue un mode de consommation courant, voire évident pour les Français aujourd’hui, il y a un domaine qui n’a pas fait sa révolution : c’est la santé, souligne Clémence Cornet, fondatrice. Redeem médical a pour ambition de créer la première filière de réemploi des dispositifs médicaux. » La start-up veut commencer par cibler le matériel orthopédique, « un marché en croissance puisqu’il représente 1 Md€ de dépenses chaque année et qu’on estime à 60 millions tous ces petits produits qui traînent dans nos placards. » Fondée en mars 2023, la jeune pousse a installé des bornes de collecte dans des pharmacies, cliniques et dans la grande distribution, a ouvert son atelier de reconditionnement et est en train de développer un portefeuille de clients industriels, distributeurs, cliniques, établissements de santé.

Un « recrutement humainement augmenté »

Au chapitre numérique, la start-up Someway mise, elle, sur un « recrutement humainement augmenté ». « Someway, c’est le Google Traduction des salariés à faible employabilité, que l’on retrouve dans le nettoyage, la sécurité ou les services à la personne », résume Laurent Guillou, cofondateur. L’idée : permettre à ces personnes, dans ces secteurs qui connaissent un turn-over important, de mettre en valeur leurs qualités autrement. En effet, il n’est pas toujours aisé pour elles de se présenter : « Soit ces personnes n’ont pas envie de parler d’elles, soit elles ont des difficultés de lecture et d’écriture du français ou sont étrangères », détaille Laurent Guillou. Someway propose alors, dans le cadre d’un recrutement, de participer à un jeu sur une plate-forme. « Sans que la personne ne s’en rende compte, elle parle d’elle », confie Laurent Guillou. À l’issue du jeu, le candidat et l’employeur obtiennent un document de synthèse sur le candidat. Fondée en octobre 2021, la société de Saint-Nazaire cible les marchés du nettoyage et de l’intérim et prévoit une levée de fonds de 150 k€ pour la fin 2024.

Un drone qui se faufile dans des endroits inaccessibles

La catégorie industrie a quant à elle vu s’illustrer dans l’exercice du pitch trois start-up. Parmi elles : Ivyspec, qui avec sa baseline “Une révolution dans les tuyaux” annonce la couleur. « Nous travaillons sur des robots mous, éclaire Jean-Philippe Lerat, à l’origine du projet. On a souvent l’idée du robot comme étant une structure articulée. Nous, nous soufflons dans des ballons qui peuvent aller dans des endroits inaccessibles : tuyaux, cuves, canalisations, grottes, charpentes en treillis… » Ce drone « racinaire » est ainsi présenté comme pouvant progresser à la manière d’une racine d’arbre, se faufiler dans des endroits difficilement accessibles aux humains et aux drones habituels, mais aussi dans des milieux pollués, explosifs ou irradiés. De quoi pouvoir y mener des opérations d’inspection et d’intervention, mais aussi transporter, disperser ou aspirer des produits.

Les 15 start-up qui ont pitché

Énergie/environnement

  • Bien urbaines : agence de conseil spécialisée en stratégie, expérimentation et prospective urbaine
  • Gazotech : production d’énergie décarbonée
  • Properphi : ombrière photovoltaïque modulable et évolutive
  • Zeni : traitement des eaux industrielles avec des microalgues

Santé

  • AWI (logiciel Sawa) : solution destinée à aider les parcs zoologiques dans leurs missions de bien-être animal
  • Manta : technologie pour WC destinée à faciliter la qualité de vie des personnes en perte d’autonomie et de leurs aidants
  • Naobee : optimisation du parcours de soin des patients
  • Redeem médical : reconditionnement du matériel médical

Numérique

  • Myskilliz : logiciel qui sécurise les parcours et les transitions professionnelles vers l’entreprise des personnes en situation de handicap
  • Scriptor artis : solutions d’intelligence artificielle générative permettant de qualifier l’information
  • Someway : solution permettant de mettre en valeur les profils de collaborateurs tout en répondant aux besoins de secteurs en tension
  • Xrator : plateforme SaaS de cybersécurité pour TPME

Industrie

  • Aptatio : outils de mesure de précision pour les observateurs de la mer
  • Ivyspec : drone souple destiné aux milieux confinés
  • Unicy : système de transmission par cardan pour vélos