Couverture du journal du 04/12/2020 Consulter le journal

2020 sous les meilleurs auspices pour l’emploi des cadres

Après une légère inflexion, l’Apec estime que l’emploi des cadres va repartir à la hausse dans les Pays de la Loire.

Selon l'Apec, les informaticiens totaliseraient 24 % des embauches dans la région en 2020.

Après une légère inflexion, l’Apec estime que l’emploi des cadres va repartir à la hausse dans les Pays de la Loire.

Selon les derniers chiffres de l’emploi des cadres, publiés par l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) et concernant le 4ème trimestre 2019, 6106 offres d’emploi cadres ont été diffusées dans la région Pays de la Loire, soit une baisse de 7 % par rapport à la même période il y a un an. Plus de la moitié des offres sont concentrées autour de Nantes, avec des demandes massives dans les domaines du numérique/informatique. Sans surprise, les développeurs arrivent en tête des recherches des entreprises (484 postes proposés), avec une ouverture relativement faible encore sur les jeunes diplômés (ils concernent 39 % des annonces). Un taux cependant plus fort qu’au niveau national, ou 32 % seulement des postes leur sont ouverts dans les mêmes métiers. 

Les jeunes cadres recherchés 

La part de plus en plus importante des entreprises des secteurs de la programmation, du conseil et informatique en général dans la région se confirme : plus d’un tiers des offres proviennent de ces sociétés.    

Les ingénieurs d’affaires arrivent en deuxième position, avec 240 postes, suivis de près par les gestionnaires de projet informatique (203). 

En 2020, l’emploi des cadres devrait repartir à la hausse, selon l’Apec : plus de 13000 recrutements sont prévus dans la région, deux offres sur dix concernant l’industrie. Les informaticiens totaliseraient quant à eux 24 % des embauches. Avec une évolution des profils recherchés. Les jeunes diplômés et jeunes cadres seraient les principaux concernés, « les entreprises interrogées recherchant majoritairement des cadres ayant moins de 5 ans d’expérience », indique l’Apec.

Le chômage des jeunes en augmentation
Globalement, le taux de chômage ligérien, toutes catégories confondues, est, après celui de la Bretagne, le plus bas de France. La Loire-Atlantique a enregistré un taux de chômage de 7 % au troisième trimestre 2019, selon la Direccte. Indicateur plus inquiétant : la demande d’emploi des jeunes inscrits en catégorie A (sans aucune activité) marque une hausse dans la région, à +4,1%, contre -1,4% en France.