Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Winncare conforte l’international avec la reprise de Pharmaouest

Le groupe Winncare, basé à Saint-Paul-Mont-Penit en Vendée, vient de reprendre le breton Pharmaouest industries. Il conforte ainsi ses positions pour poursuivre son développement à l'international.

Winncare est le spécialiste des chambres médicalisées ©Winncare

Le vendéen Winncare, spécialiste de l’équipement de la chambre médicalisée, a acquis le breton Pharmaouest industries. Ce spécialiste des produits d’hygiène et de confort des personnes dépendantes est l’un des principaux fabricants français des produits de prévention des escarres, destinés au maintien à domicile et aux Ehpad. Basé à Miniac-Morvan (35), Pharmaouest dispose d’une capacité de production importante, avec une usine en Ille-et-Vilaine où il emploie 130 de ses 250 salariés et un site industriel en Tunisie. Il réalise un chiffre d’affaires de près de 30 M€. L’industriel breton dispose d’un savoir-faire reconnu dans la fabrication de produits en mousse visco-élastique.

Né en 2004 de la fusion de Medicatlantic à Saint-Paul-Mont-Penit (85) et d’Aklé santé à Nîmes (30), le groupe Winncare (450 salariés), dirigé par Philippe Chêne, est quant à lui un acteur spécialisé dans la fabrication de matériel médical destiné à la prévention et à la prise en charge de la dépendance : lits médicalisés, systèmes de prévention d’escarres, coussins thérapeutiques, équipements pour le transfert de patients, avec services associés.

Un groupe de 115 M€ dans le matériel médical

Outre ses deux unités françaises, Winncare dispose à l’étranger de sites de fabrication en Espagne, Tunisie, Pologne, au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves. Le chiffre d’affaires du nouvel ensemble devrait atteindre 115 M€ en mars 2022.

Cette opération de croissance externe est la première réalisée par le groupe Winncare depuis l’arrivée, en mars, de Siparex ETI au capital, en tant qu’actionnaire majoritaire. Cette acquisition apporte à Winncare un portefeuille de produits et une réserve d’innovations complémentaires et lui permet de renforcer sa présence au niveau international. « Avec un socle renforcé par cette acquisition, le groupe dispose de solides atouts pour poursuivre cette stratégie hors de nos frontières où il réalise déjà près de 50% de ses ventes », indique Alexandre Tremblin, associé chez Siparex ETI. Nathalie et Frédéric Mittre, fondateurs de Pharmaouest, ont réinvesti à cette occasion aux côtés de Siparex.