Couverture du journal du 19/04/2024 Le nouveau magazine

Voyage à Nantes : premier bilan des commerçants

Si les commerçants du centre-ville nantais sont quasiment unanimes pour reconnaître que l’édition 2023 du Voyage à Nantes (VAN) a boosté leur fréquentation et leur chiffre d’affaires, d’autres, plus éloignés des œuvres centrales du parcours, sont moins enthousiastes.

Voyage à Nantes

L’enfilade de statues en marbre blanc sculptées par l’artiste chinois Xu Zhen attire de nombreux touristes rue d’Orléans. © IJ

Pour les commerçants du centre-ville, l’édition 2023 du Voyage à Nantes aura été un bon cru. Excellent même pour certains, à l’image du magasin TBS de la rue d’Orléans, situé à quelques mètres d’une des œuvres phares du parcours, une enfilade de statues en marbre blanc sculptées par l’artiste chinois Xu Zhen.

« Si on pouvait avoir une œuvre aussi impressionnante tous les ans devant la boutique, on signerait tout de suite, sourit la gérante Christelle Martin, adhérente de Plein Centre, l’association de commerçants du centre-ville nantais. La proximité de l’œuvre a en effet boosté notre chiffre d’affaires cet été, notamment sur juillet, avec une hausse des ventes de 5 à 10 % par rapport au même mois l’an dernier. Une tendance qui s’explique par la météo compliquée de juillet, qui a poussé de nombreux touristes du littoral à venir découvrir Nantes et son parcours artistique. Sur août, en revanche, le temps a été bien meilleur et les retombées du VAN sont moins importantes : on pense réaliser un chiffre d’affaires similaire à celui de l’an passé. »

« Du monde dès 9h dans la rue »

Autre conséquence de cet attrait des touristes pour le parcours artistique nantais : « La thématique autour de la statue séduit et attire du monde dès 9h dans la rue pour y faire des photos, poursuit la gérante. C’est vraiment super car cela génère beaucoup de passage et nous amène une clientèle que l’on voyait nettement moins l’an dernier, car le tracé du parcours n’était pas le même. Nous avons ainsi accueilli de nombreux touristes français en juillet, environ un client sur cinq. Et en août, nous avons vu plus de touristes étrangers, notamment européens, qui ont franchi le seuil de notre magasin. Sur le mois, ils représentent environ un client sur trois. »

À quelques mètres de là, dans la boutique de chaussures Piéton, le bilan est tout aussi positif, comme le confirme un vendeur saisonnier : « Le VAN 2023 nous a permis de réaliser un très bon mois en juillet, avec près d’un client sur deux qui est un touriste. Pour août, nous n’avons pas encore dressé le bilan, mais une chose est sûre, le VAN nous a aidés à faire une belle saison 2023. »

général Mellinet Voyage à Nantes

La statue du général Mellinet réalisée par Hervé Vital a pris ses quartiers dans la rue des Deux-Ponts, à Nantes. ©Olivier-Texier

Des ventes pas toujours au rendez-vous

Pour autant, l’installation artistique ne fait pas l’unanimité chez tous les commerçants de la rue d’Orléans. À commencer par le gérant d’une enseigne de prêt-à-porter, qui préfère rester anonyme : « La présence de cette statue à proximité de la boutique n’a pas dopé nos ventes. C’est même le contraire car les touristes qui viennent massivement photographier les œuvres créent de gros attroupements devant nos vitrines. Ça a tendance à empêcher nos véritables clients d’entrer dans la boutique. Au final, nous avons constaté moins de passages en boutique que la saison dernière, et cela se répercute sur nos ventes, qui sont en légère baisse sur l’été. »

« Ils passent mais ne s’arrêtent pas forcément »

Autre ambiance du côté de la rue des Deux-Ponts, où a été installée la statue monumentale du général Mellinet. Le responsable de “Chez ta mère” n’est en effet pas convaincu que cette imposante statue ait dopé la fréquentation de son café-restaurant : « La ligne verte génère un flux important de touristes. Ils passent mais ne s’arrêtent pas forcément chez nous en terrasse. Le VAN n’a donc pas eu beaucoup d’impact sur notre saison, que l’on considère correcte mais pas exceptionnelle. Rien d’étonnant quand on ressort les plaids en terrasse pour les clients en plein mois de juillet ! »

Même son de cloche, juste en face, au café-restaurant “Chez les Filles”, avec la co-gérante Angélique Miomandre : « La thématique 2023 du VAN attire du monde, mais les touristes ne s’arrêtent pas pour autant boire un verre. Je pense que c’est lié au fait que notre établissement ne soit pas situé sur un point central de la ligne verte. »

Une édition très réussie pour la majorité des commerçants

Du côté de l’association Plein Centre, qui rassemble plus de 400 commerçants et artisans du centre-ville nantais, l’animateur Léo Leclerc en est convaincu : « Les commerçants du centre trouvent cette édition très réussie et ont globalement de très bons retours des touristes qui passent dans leur boutique. D’ailleurs, ceux qui ont intégré le VAN cet été et ont posé un autocollant sur leur vitrine ont bénéficié d’une meilleure fréquentation, en particulier ceux situés entre la rue d’Orléans et la place Royale. »

Bien que les données chiffrées de fréquentation du VAN 2023 ne soient pas encore consolidées, Jean Blaise, son directeur, estime quant à lui que « c’est sans doute l’une des éditions les plus fréquentées depuis la création du Voyage à Nantes en 2012, grâce à un parcours urbain très ludique autour de la statuaire et de la découverte de lieux qui n’avaient jamais été ouverts au public. Cette édition signe ainsi le retour à la fois des Nantais sur le parcours mais également des touristes extérieurs. Pour exemple, les ventes cet été de pass touristiques à l’accueil du Voyage à Nantes sont en hausse de 14 % par rapport à 2022 et 4 % par rapport à 2019, qui a été pourtant notre meilleure année. »