Couverture du journal du 16/05/2024 Le nouveau magazine

Une nouvelle ligne de production pour Bougies La Française

« Nous avons la chance d’être sur un marché prometteur et de décrocher de nouveaux clients. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de poursuivre nos investissements industriels », se félicite Francis Clément-Devineau, président de l’entreprise Bougies La Française, qui emploie une centaine de personnes à Cugand.




La nouvelle ligne de production de l’entreprise Bougies La Française est opérationnelle depuis début 2023 ©Bougies La Française

Début 2023, l’usine, spécialisée dans les bougies moyen et haut de gamme, a accueilli une nouvelle ligne de production et recruté trois conductrices. La nouvelle machine, d’une capacité de production de 370 000 bougies par an, a été entièrement conçue en interne. « Ce nouvel équipement est made in Vendée. Nous avons des secrets de fabrication liés à notre expertise. Il n’y a pas de fabricant sur le marché qui peut répondre à notre cahier des charges », poursuit le dirigeant. Montant de l’investissement : entre 450 et 500 k€. « Avec le Covid et le développement du télétravail, notre activité s’est fortement développée. Les gens se sont en effet réappropriés leur intérieur. Le marché du parfumage est ainsi en forte évolution, avec une croissance à deux chiffres. »

Le chiffre d’affaires de Bougies La Française approchait les 20 M€ l’an passé. Spécialisée notamment dans la sous-traitance, la société compte parmi ses clients plusieurs grandes marques de luxe à l’image de Prada, Dior, Cartier ou encore Armani. Fondée en 1902, l’entreprise Bougies La Française est la propriété du groupe Emosia (CA de 110 M€ en 2022) qui a racheté la société nantaise Devineau en 2019. Emosia qui possède aussi la maison Berger, a acquis en juillet dernier la marque My Jolie Candle. « Une belle marque, que nous sommes en train de redévelopper », ajoute Francis Clément-Devineau.