Couverture du journal du 25/09/2020 Consulter le journal

Une ferme urbaine à St Nazaire

Phénix urbain, Saint-Nazaire ne cesse de se réinventer. Presque entièrement rasée par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, la ville est aujourd’hui plus attractive que jamais.

@Wikipedia

Emblème de cette résilience, la base sous-marine allemande, forteresse de béton et empreinte indélébile de son passé douloureux, est désormais irriguée d’une vitalité hors normes : musée, salle d’exposition, salle de musiques actuelles, salle associative… Et bientôt, sur son toit, un projet fou de presque quatre hectares, porté par l’association B.À.S.E., Béton À Semer Ensemble : un parc urbain comprenant une ferme urbaine de maraîchage, expérimentale et pédagogique, des équipements culturels et sportifs, des jardins ouvriers et des jardins thématiques côtoyant l’œuvre de Gilles Clément, « Les Jardins du Tiers-Paysage ». 

Une ville qui ne manque pas d’air 

Au cœur d’une dynamique économique et démographique durable, la Ville de Saint-Nazaire s’attache aujourd’hui à revitaliser son centre-ville et à développer son offre de loisirs et de promenade entre le port, le front de mer et le cœur de la ville. Dans cette même veine, la collectivité a décidé de transformer le toit de la base en une destination à part entière. Son défi : faire de ce lieu historique à la forte dimension dramatique, un lieu symbole de la transition écologique, de la valorisation du patrimoine historique de la ville, mais aussi lieu de détente, de déambulation, de récréation et de contemplation offert aux habitants et aux touristes. 

Des carottes pousseront sur du béton 

Le projet B.À.S.E., lauréat de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par la Ville de Saint-Nazaire repose sur l’idée de transformer le toit de la base en un catalogue à ciel ouvert des solutions techniques et agro-écologiques pour expérimenter, inventer et promouvoir des réponses concrètes aux enjeux de la transition écologique et de la relocalisation de la production agricole au plus près des consommateurs. 

Clé de voute du projet, la ferme urbaine sera composée d’un espace expérimental et pédagogique de maraîchage urbain hors-sol en agro-écologie et permaculture. Elle permettra de produire légumes, herbes aromatiques, fleurs comestibles et plantes mellifères. Des ruches, des hôtels à insectes, des serres et des bassins de récupération d’eau seront également installés. 

Source : Ville de Saint-Nazaire