Couverture du journal du 16/05/2024 Le nouveau magazine

“Un été en France” : Loire à vélo, un autre regard sur le fleuve royal

Itinéraire cyclable de 900 km qui relie Cuffy (Cher) à Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique), la Loire à vélo permet de découvrir toutes les beautés du dernier fleuve sauvage d'Europe. Conseillé sur deux jours, la boucle de Nantes à Ancenis (72 km au total) réserve de belles surprises : des panoramas à couper le souffle, des guinguettes, des caves où déguster des crus locaux, des villages médiévaux, sans oublier des monuments incontournables.

La Loire à vélo, un itinéraire parfaitement adapté aux familles. ©J.Jehanin

La Loire à vélo, un itinéraire parfaitement adapté aux familles. ©J.Jehanin

Après avoir flâné sur la ligne verte du Voyage à Nantes et loué un vélo (chez Paulette Bike ou Détours de Loire) à proximité de la gare de la Cité des Ducs, direction Ancenis et la rive nord du fleuve.

Les premiers coups de pédale vous feront passer devant plusieurs guinguettes : La Sablière à Sainte-Luce-sur-Loire, La Gabarre à Thouaré-sur-Loire, Mauves Balnéaire à Mauves-sur-Loire. Autant d’occasions de faire une pause en admirant le fleuve royal, ses bancs de sable sauvage et sa riche faune… Peut-être aurez-vous la chance de tomber sur un ragondin ou un pêcheur en plein combat avec un silure !

Arrivé à Mauves-sur-Loire, l’itinéraire bascule rive sud. L’occasion d’effectuer un nouvel arrêt dans le parc de la Pierre Percée à Divatte-sur-Loire. Avec ses nombreux jeux, il ravira les familles tandis que les amateurs de sensations fortes pourront se laisser tenter par l’école de wakeboard, un sport nautique qui consiste à se faire tracter sur une planche.

L’itinéraire entre Ancenis et Nantes offre des panoramas somptueux sur le fleuve, ses berges et les nombreuses vignes qui l’entourent. ©J.Jehanin

L’itinéraire entre Ancenis et Nantes offre des panoramas somptueux sur le fleuve, ses berges et les nombreuses vignes qui l’entourent. ©J.Jehanin

Golf et dégustation de crus locaux

Ensuite, direction La Varenne et ses lacets. Sans doute la partie la plus physique du circuit en raison du dénivelé. Arrivés au sommet du village, les mollets auront chauffé mais la vue, à couper le souffle, en vaut la chandelle.

En redescendant vers Champtoceaux et le pont d’Oudon, deux activités sont possibles : les amateurs de green pourront découvrir les 18 trous du Golf de l’Île d’Or, tandis que les œnophiles privilégieront une dégustation dans une des caves du coin. Il y a du choix : Domaine du Pavillon, du Merceron, Vignoble Morinière… En effet, La Varenne est une des plus importantes communes viticoles du secteur avec de nombreux exploitants qui proposent différents crus : Muscadet, Gamay, Cabernet, Malvoisie…

Arrivé au pont d’Oudon, un crochet par le “Cul du Moulin“ est vivement recommandé. Ce lieu-dit abrite des tables de pique-nique et une guinguette (Les Folies d’Orée), ainsi que le quai de départ de La Luce, un bateau touristique qui propose des croisières au cœur du patrimoine naturel et culturel entre Champtoceaux, Oudon et Le Cellier.

Bateau touristique, la Luce propose des croisières au cœur du patrimoine naturel et culturel entre Champtoceaux, Oudon et Le Cellier. © J.Jehanin

Bateau touristique, la Luce propose des croisières au cœur du patrimoine naturel et culturel entre Champtoceaux, Oudon et Le Cellier. © J.Jehanin

Du paddle pour « apprendre à marcher sur l’eau »

Il est désormais temps de se remettre en selle pour retrouver la rive nord de la Loire et découvrir le village médiéval d’Oudon. Là, un parcours de sculptures attend les curieux, ainsi qu’un camping proposant des cabanes sur pilotis, sans oublier la base de loisirs L.A Kayak.

Mathieu Trébosc y propose des sorties en canoë-kayak et des initiations au paddle pour « apprendre à marcher sur l’eau ». Mais aussi des descentes crépusculaires ainsi que des sorties qui combinent vélo et kayak. Le marché dominical, de 9h à 13h sur la place du Hâvre, sera quant à lui l’occasion de faire le plein de produits locaux.

La visite du château d’Oudon, dont la construction a débuté en 1392, fait également partie des incontournables. Après la visite (possible en tenue d’époque pour petits et grands) de la scénographie du donjon médiéval et de la forteresse qui a conservé son architecture octogonale, les dernières marches de la tour permettent d’atteindre le toit et profiter d’une vue à 360°. Par temps très clair, on peut apercevoir la Tour Bretagne à Nantes, pourtant à une trentaine de kilomètres !

 

À Oudon, deux incontournables : la visite du château avec son donjon médiéval mais également les balades de Mathieu Trébsoc, à la tête de L.A Kayak. ©L.A Kayak

À Oudon, deux incontournables : la visite du château avec son donjon médiéval mais également les balades de Mathieu Trébsoc, à la tête de L.A Kayak. ©L.A Kayak

Château médiéval et centre d’art contemporain

En repartant en direction d’Ancenis, un nouvel arrêt est conseillé au plan d’eau du Chêne, puisque la baignade y est possible et surveillée tout l’été. À quelques mètres de là, vous trouverez la Gramophone, une guinguette parfaite pour se restaurer, écouter un concert ou profiter des jeux mis à disposition.

L’arrivée à Ancenis n’est plus qu’à une bonne dizaine de kilomètres. Avant de rejoindre le centre-ville par la rive nord où une halte dans la cour du château médiéval s’impose, vous aurez l’occasion d’effectuer une pause culturelle avec la visite du MAT, centre d’art contemporain du Pays d’Ancenis.

Situé dans la Chapelle des Ursulines, le centre accueille cet été une double exposition, “Circumnavigations“, de Clément Verger. Cette dernière traite de l’influence des voyages du Capitaine James Cook sur le paysage mondial.

L'exposition “Circumnavigations“ au centre d'art contemporain du Pays d'Ancenis. ©Clement Verger

L’exposition “Circumnavigations“ au centre d’art contemporain du Pays d’Ancenis. ©Clement Verger

Visiter les jardins poétiques des Folies Siffait

Après un repas à la Table du pêcheur (restaurant traditionnel de fruits de mer et poissons de Loire) ou aux Terrasses de Bel Air (un restaurant bistronomique chic et moderne mettant à l’honneur les produits nobles et locaux), deux options sont possibles : soit vous diriger vers la gare pour rentrer à Nantes en TER en une vingtaine de minutes, soit trouver un logement pour la nuit via l’office de tourisme.

Si vous retenez la deuxième option, vous aurez alors la possibilité, lors du trajet retour, de faire étape dans la commune du Cellier. L’occasion d’apercevoir le château de Clermont, ancienne demeure d’un certain Louis de Funès, mais également de visiter les Folies Siffait, ces jardins poétiques du XIXe siècle constitués de terrasses, niches et autre bacons construits à flanc de falaise au-dessus de la Loire.

Au Cellier, les jardins poétiques des Folies Siffait se visitent uniquement sur réservation.

Au Cellier, les jardins poétiques des Folies Siffait se visitent uniquement sur réservation.

 

En pratique

  • Location de vélo : Paulette Bike, 20 bd de Berlin à Nantes (02 28 49 52 28). Détours de Loire, péniche “Drôle de barge“, quai Malakoff à Nantes (02 55 10 11 74).
  • Le Divatte Wakepark est situé sur levée de la Divatte, à Divatte-sur-Loire (06 45 27 42 55).
  • Croisières à bord de La Luce, embarquement au “Cul du Moulin“ à Champtoceaux (02 40 83 60 00).
  • L.A. Kayak 44 (location canoë-kayak et paddle), rue de la Gare, 44521 Oudon (06 85 39 59 42 et sur Locationkayak-loire.com)
  • Le château d’Oudon est ouvert 7J/7 du 8 juillet au 31 août de 10h à 18h30 (02 40 83 80 04). Visite à partir de 4€ (enfant) et 6€ (adulte).
  • Le MAT, centre d’art contemporain, est situé quai Rohan à Ancenis. Ouvert du mercredi au dimanche de 15h à 18h (02 40 09 73 39).
  • Restaurants : La Table du Pêcheur, 11 bd Léon Séché à Ancenis (02 40 83 11 36). Les Terrasses de Bel Air, 6 Bel Air, à Vair-sur-Loire (02 40 83 02 87).
  • La visite gratuite d’1h30 des jardins des Folies Siffait au Cellier se fait exclusivement sur réservation en ligne sur Jardins-folies-siffait.fr.
  • L’office du tourisme est situé 103 rue des Douves à Ancenis (02 40 83 07 44).