Couverture du journal du 09/04/2021 Consulter le journal

RSE : Un site d’idées concrètes pour les entreprises

Vous avez envie de vous lancer dans la RSE mais ne savez pas par où commencer ? Le collectif Entreprises Positives vient de créer avec Planet'RSE un site truffé d’exemples pratiques.

© shutterstock insta_photos

Entreprises Positives, un collectif d’entreprises, a été créé par Mickaël Keromnes, fondateur et dirigeant de l’éditeur de logiciel Cedreo, implanté à Saint-Herblain. Avec un constat : « Beaucoup d’entreprises veulent améliorer leur impact extra-financier, très peu savent par où commencer », indique le dirigeant. Dans une étude de 2016 intitulée Responsabilité sociale des entreprises et compétitivité – Évaluation et approche stratégique, France Stratégie affirmait que la RSE est significativement corrélée avec la performance économique des entreprises en montrant un écart moyen d’environ 13% entre les entreprises qui mettent en place des pratiques RSE et celles qui ne le font pas. Parmi les autres atouts de ces pratiques : elles rendent l’entreprise plus résiliente, plus attirante pour les candidats et donnent plus de sens au travail des collaborateurs.

 

DES FICHES PRATIQUES PAR ACTION

Entreprises positives entend donc regrouper et partager sur un site Entreprises-positives.org des exemples de bonnes pratiques RSE et développement durable qu’elles ont mises en place. « L’objectif est de les aider à se lancer puis progresser facilement et rapidement », explique le collectif.

Le site a été mis en ligne le 18 mars. Se voulant simple et concret, il est composé de fiches détaillant le contexte de mise en œuvre de l’action, ses objectifs, sa méthodologie, les résultats obtenus, les facteurs-clés de succès mais aussi les contraintes et les limites. Des liens renvoient vers les outils disponibles sur le sujet ainsi que les contacts qui peuvent éventuellement aider au déploiement d’une action. Un moteur de recherche permet d’atteindre directement une problématique visée, en fonction de la sensibilité (environnement, économique, social…), du degré de maturité et des moyens humains et financiers que l’entreprise peut y consacrer.

Ainsi, pour celles qui démarrent tout juste et ont peu de temps et de moyens, elles peuvent choisir « premières actions » dans « maturité », « faible » dans « investissement financier » et « faible » en « temps humain ». Résultat : déjà dix fiches pratiques sur plusieurs domaines et provenant d’actions de la CFE-CGC, du cabinet IT Delia Technologies, des DSI externes de Toolin… Par exemple, « verser sa taxe d’apprentissage à des établissements à impact social », « limiter la consommation de climatisation et favoriser l’aération » ou encore « communiquer sur le harcèlement et donner des contacts possibles ».

L’association nantaise Planet’RSE, créée en 2014, participe au collectif. C’est elle qui trie et répertorie les bonnes pratiques partagées par les entreprises. Et apporte son expertise pour en évaluer les impacts.

Le collectif regroupe des entreprises de toutes tailles, TPE, PME, ETI de différents secteurs d’activité et principalement des Pays de la Loire. Mais l’initiative vise à s’étendre à d’autres territoires. Elles sont une trentaine pour l’instant.