Couverture du journal du 30/07/2021 Consulter le journal

Les vendéens Routhiau et Petitgas, nouveaux partenaires de l’accélérateur FuturAgrow

FuturAgrow, l'accélérateur de start-up de l'agroalimentaire, porté par les industriels vendéens Sodebo et Brioches Fonteneau, se renforce avec le groupe Routhiau et la charcuterie Petitgas.

Outlander Materials

Outlander Materials a imaginé un emballage semi-transparent non toxique et compostable à base de déchets de brassage de bière. ©Outlander Materials

Pour donner un coup de pouce aux projets agroalimentaires innovants, les industriels vendéens Sodebo (2 500 salariés, 428 M€ de chiffre d’affaires) et Brioches Fonteneau (200 salariés, 48 M€ de chiffre d’affaires ) co-pilotent l’accélérateur FuturAgrow (initialement baptisé Miam) avec l’ambition d’apporter un soutien aux entrepreneurs favorisant des solutions responsables et respectueuses de l’environnement. Ils viennent d’être rejoints par deux nouveaux industriels vendéens : le groupe Routhiau (360 salariés), spécialiste des plats cuisinés pour la grande distribution et la restauration hors domicile et la charcuterie Petitgas (300 salariés). Il renforcent le comité de sélection et de co-création des start-up. Lancé en octobre 2020 et orchestré par le Startup Palace à Nantes qui favorise la collaboration entre start-up et grands groupes, ce programme d’accélération intense est destiné à des start-up matures qui ont une solution commercialisable, une équipe constituée et un début de traction. Il a pour ambition de les aider à passer du prototype au stade industriel.

FuturAgrow a sélectionné 4 premières start-up pour sa première saison

Carbiolice

Carbiolice propose des plastiques d’origine végétale ayant pour faculté de se transformer en compost en moins de 200 jours ©Carbiolice

Quatre start-up ont été retenues sur 32 dossiers reçus pour intégrer la première saison de l’accélérateur, dont la thématique porte sur les emballages de demain. Il s’agit de Berny, créée à Nantes en 2020 et concevant des emballages réutilisables et consignés pour les produits de grande consommation, de Carbiolice créée en 2016 en Auvergne qui propose des plastiques d’origine végétale ayant pour faculté de se transformer en compost en moins de 200 jours, d’Outlander Materials créée en 2019 en Hollande qui a imaginé un emballage semi-transparent non toxique et compostable à base de déchets de brassage de bière et d’Uzaje, créée en 2019 en Seine-Saint-Denis et qui développe des solutions industrielles de suivi et de nettoyage pour le réemploi des emballages dans les secteurs de la restauration et la distribution alimentaire. Le programme a débuté en mars 2021 pour 9 mois.

Berny

Berny conçoit des emballages réutilisables et consignés pour les produits de grande consommation ©Berny

Les quatre start-up ont leurs propres parrains-marraines chez Sodebo, Brioches Fonteneau, Routhiau et Petitgas et un manager au sein du Startup Palace. Elle bénéficient d’un accompagnement sur-mesure, de coachings individuels ou personnalisés, de points hebdomadaires ou encore de workshops sur le « product development », la communication ou le leadership.
Lancé sur la thématique de l’emballage, FuturAgrow s’intéressera pour ses prochains appels à projets à de nouveaux sujets, comme les nouveaux ingrédients naturels à portée technologique, la revalorisation des produits locaux, les protéines végétales, mais aussi les nouvelles formes de distribution et de communication avec les consommateurs, la traçabilité des ingrédients et des produits.

Uzage machines de nettoyage des emballages

Uzaje développe des solutions industrielles de suivi et de nettoyage pour le réemploi des emballages ©Uzage

  • Le programme :
    9 mois d’accompagnement
    30 points hebdomadaires par start-up
    6 ateliers collectifs
    5 jours d’accompagnement individuel par start-up
    3 “checkpoints” trimestriels

Miam devient FuturaGrow
Connu jusqu’alors sous le nom de Miam, l’accélérateur change de nom et de logo pour mieux incarner les ambitions et valeurs de l’initiative foodtech. Futur car l’accélérateur porte sur l’alimentation de demain et plus précisément les emballages alimentaires de demain, thématique prioritaire de cette première saison pour les partenaires. Agro car l’initiative concerne le secteur de l’agroalimentaire. Et le terme anglais « grow » pour symboliser l’accélération et le fait que cette initiative ait pour vocation d’aider partenaires et start-up à co-créer et grandir ensemble.