Couverture du journal du 26/11/2021 Consulter le journal

Proxinnov déménagera sur l’ancien site Michelin en 2022

À l'étroit dans ses locaux actuels à la Roche-sur-Yon, Proxinnov, le centre d'expertise technique en robotique industrielle s'installera en 2022 dans l'ancienne usine de Michelin pour déployer sur 2 500 m2 son usine pilote 4.0. Le projet validé par l'État en 2020 attend le feu vert de la Région.

Proxinnov

A l'étroit dans ses locaux actuels et pour mener à bien son projet d'usine 4.0, Proxinnov espère déménager au premier trimestre 2022 © DR

Emmanuel Macron vient d’annoncer qu’une enveloppe de 800 M€ sera consacrée à la robotisation et la numérisation de l’industrie dans le plan d’investissement France 2030. 400 M€ sont dédiés aux acteurs de la production de machines et autres robots intelligents et l’autre moitié servira à accompagner la transformation des sites industriels de manière massive vers de la machine intelligente. Un premier appel à manifestation d’intérêt est prévu dans les prochains jours. Proxinnov est dans les starting blocks.

« Nous avons déposé au ministère de l’Éducation et de la Recherche une demande de labellisation officielle ‘Centre de ressources techniques’ », indique Modeste Addra, trésorier de Proxinnov. « Cela officialisera notre positionnement dans l’écosystème et notre travail avec les centres de recherche académique et les entreprises. Ce label permettra à Proxinnov d’accéder aux enveloppes fléchées pour les projets des CRT et d’amplifier nos travaux », explique le dirigeant d’Ecma concept, concepteur et intégrateur de machines robotisées pour la menuiserie industrielle.

Proxinnov va déployer une usine pilote 4.0

Créé en 2013 par les collectivités locales et territoriales, Proxinnov est devenu sous l’égide des industriels qui la pilotent désormais un centre de ressources et d’expertise unique en France sur la robotique industrielle. Plateforme mêlant showroom, études techniques, essais et formations, elle permet aux entreprises d’expérimenter les capacités des robots de dernières générations en vue d’une intégration dans leurs projets industriels. Fort de ce positionnement unique en France mais trop petit pour répondre à la demande croissante des industriels et des intégrateurs régionaux mais aussi nationaux dont Ariane espace ou Naval group, le conseil d’administration de Proxinnov, présidé par Gil Briand, président du groupe vendéen Briand, a imaginé une usine pilote 4.0 pour démontrer tout le potentiel de ces technologies dans l’industrie.
Validée par les 160 adhérents de Proxinnov, elle permettrait au centre technique de passer d’un showroom de technologies à un espace de mise en situation dynamique des solutions robotiques et cobotiques pouvant fonctionner en ligne. La finalité est de démontrer l’interopérabilité des équipements et de leurs interfaces afin d’accélérer l’introduction de ces nouvelles technologies dans les entreprises pour améliorer leur compétitivité et pallier le problème récurrent de main-d’oeuvre.

Doubler les locaux

Le projet a été validé par l’État et la Région des Pays de la Loire dans le cadre du programme des investissements d’avenir (PAI3) et doté en 2020 d’une enveloppe d’1,2 M€. Mais ce projet nécessite le doublement a minima de la surface actuelle. Le programme, chiffré à 3,6 M€, équipements compris, prévoit de passer la superficie du centre technique actuel de 1 000 à 2 500 mètres carrés et de porter l’atelier de 600 à 1 600 mètres carrés, permettant de passer de 7 cellules robotisées spécialisées (soudage, logistique, agroalimentaire,…) à 17 cellules et de 11 à 17 salariés. 900 mètres carrés sont dédiés aux bureaux, salles de formation et espaces réceptifs.
Proxinnov, construit il y a huit ans rue Esswein à La Roche-sur-Yon, comptait sur un agrandissement du site, propriété de la région, pour installer cette usine 4.0. Mais situé en pleine zone résidentielle, le projet peine à se réaliser.

Emménagement dans l’ancienne usine Michelin

Compte tenu de l’essor rapide de ses activités et de la nécessité d’accroître ses prestations pour être en capacité de rembourser l’enveloppe accordée par le PAI, Proxinnov va finalement se délocaliser dans la friche industrielle de Michelin à la Roche-sur-Yon où la surface nécessaire est immédiatement disponible. Le centre technique attend le feu vert de la région pour opérer le transfert espéré au premier trimestre 2022. Les travaux d’aménagement sont en cours chez Michelin. Le centre de ressources compte sur ces nouveaux moyens pour garder son avance en matière de recherche et d’expérimentation en robotique industrielle. Et pour amplifier ses travaux et son écosystème. Le modèle fait déjà des émules. D’autres territoires souhaitent pouvoir dupliquer le concept. Le conseil d’administration planche sur la question.