Couverture du journal du 21/01/2022 Consulter le journal

Noirmoutier : un pôle nautisme pour compenser le départ de Jeanneau

Après le départ de Jeanneau, le conseil départemental et la CCI de Vendée ont imaginé un pôle concentrant des entreprises du nautisme et de la construction navale sur le port de l'Herbaudière à Noirmoutier. 11 entreprises ont été retenues après un appel d'offres avec la promesse de créer 220 emplois dans les cinq ans. Elles prendront possession des lieux au 1er janvier 2022.

Le Port de l'Herbaudière - Ile de Noirmoutier

Le Port de l'Herbaudière - Ile de Noirmoutier © DR

Avec 250 km de côtes et propriétaire de 13 ports, le conseil départemental de Vendée attache une valeur particulièrement importante au domaine maritime et aux métiers qui l’animent. Secoué par l’annonce en septembre 2020 du groupe Beneteau de fermer le site de production de Jeanneau sur le port de l’Herbaudière à Noirmoutier, le département s’est relevé les manches pour requalifier rapidement le site. Le départ du constructeur nautique a laissé 15 000 m2 sans activité sur le domaine portuaire et 98 emplois ont disparu de l’île. Pour remettre en activité le plus rapidement possible le site, le conseil départemental et la CCI de Vendée ont lancé fin août 2021 un appel d’offres avec l’objectif de recréer un pôle d’entreprises autour des chantiers navals et de la plaisance et de reconstituer a minima les effectifs perdus.

15 000 m2 et de nombreux atouts

« Nous avons souhaité encadrer la requalification du site dont nous savons que les nombreux atouts auraient pu intéresser de grands opérateurs : un accès direct à la mer sans route à franchir, la présence d’un élévateur pour la construction et la réparation, une importante visibilité notamment l’été avec une liaison maritime directe avec Pornic et un port en eaux profondes sans contrainte de marée », précise Alain Leboeuf, président du conseil départemental. L’appel à projet s’adressait en priorité aux entreprises à même de créer de l’emploi sur le site et dans l’intérêt des îliens.

Préférence a été donnée aux entreprises déjà présentes à l’Herbaudière et souhaitant se développer, et aux entreprises porteuses de projets à valeur ajoutée. « On a dû éliminer de beaux projets qui ne correspondaient pas à nos prérequis », précise Anthony Valentini, directeur général de la CCI de Vendée intervenant comme délégataire du département. Une trentaine d’entreprises ont manifesté leur intérêt pour le projet et 11 candidatures ont été retenues à l’issue de l’appel à projet fin septembre 2021. La CCI a sélectionné les candidats ayant déjà fait la preuve de leur savoir-faire, disposant d’une bonne solvabilité financière, d’un plan de développement sérieux et la complémentarité des activités entre elles. Tous les espaces libres ont été attribués. Les 11 entreprises intégreront l’une des 16 cellules créées au sein de l’ancien site de Jeanneau.

11 entreprises retenues

Parmi les entreprises retenues, cinq étaient déjà présentes sur le port, toutes dédiées à la réparation et à l’entretien des bateaux : Ateliers Mécaniques (réparation navale), Chantier Vendéen (réparation et entretien de bateaux à moteur), Charles Marine (réparation et maintenance de bateaux en bois et en polyester), Grondin Marine Service (mécanique et chaudronnerie) et Composite Services (réparation et peinture de coque). « Nous sommes un des rares chantiers de réparation de navire de pêche en composite de la façade atlantique, » témoigne Fabien Babonneau, fondateur de la société en 2006 (10 salariés). « Notre site de 350 m2 arrivait à saturation et ne nous permettait pas de travailler l’hiver à couvert. Avec 1 100 m2 au sol, nous allons pouvoir reprendre les embauches pour répondre à la demande ». Composite Services prend également en charge la gestion de l’élévateur à bateaux. Six entreprises exogènes dont cinq originaires des Pays de la Loire s’implanteront sur le port : quatre fabricants de bateaux en composites Avizo (fabrication de moules composites), Hellomulti (spécialiste du trimaran à coque repliable), Highfield et Nuova Jolly France (fabricants de bateaux semi-rigides). S’y ajoutent French Boat Market (concessionnaire de bateaux à moteur de marques étrangères basé dans le Sud de la France) et Robin Marine (équipementier sablais en matériel de navigation, électricité marine et informatique embarquée).

thumbnail of P01-Port_ de_l’Herbaudière_AOT conf. presse 15-12-2021-A3

Un pôle de 220 emplois dans les 5 ans

Selon les perspectives présentées par l’ensemble des entreprises retenues, ce sont 220 emplois qui devraient être créés dans les cinq ans, « soit plus du double des emplois perdus par le départ de Beneteau » se réjouit le président du conseil départemental. Un lot de 300 m2 a également été attribué à la SNSM (55 sauveteurs bénévoles) à l’étroit dans ses bureaux. Les entreprises entreront dans les locaux au 1er janvier 2022. Charge à elles de réaliser les travaux d’aménagement nécessaires à leur activité. La CCI engage de son côté le réaménagement du port pour renforcer la sécurité, améliorer les différents flux d’activité : pêche, plaisance, liaison maritime et activités industrielles et de service, tout en maintenant l’intérêt touristique pour l’équipement. Dominique Chatouin est un élu heureux. Le président de la communauté de communes de l’Île de Noirmoutier se réjouit du nouveau visage du port. « Vécu comme une tempête, le départ de Beneteau est finalement une opportunité. Il donne une visibilité technique singulière au port dans la réparation navale composite et de réelles perspectives de développement et permet aux pêcheurs de se projeter avec de vrais services pour la filière », argue l’édile.

Le port de l’Herbaudière en chiffres

Situé à l’extrême Nord ouest de l’île de Noirmoutier, le port de l’Herbaudière est à la fois un port de pêche et un port de plaisance.

Il compte une flotte de navires de pêche qui débarquent 1 500 tonnes par an de poissons nobles (congres, homards, soles, bars, rougets, seiches) et une criée de 3 000 m2 pour leur commercialisation. C’est le 3e port français en valeur débarquée.

Un port de plaisance de 574 emplacements en eaux profondes.

Une ligne de transport maritime régulière Pornic-Noirmoutier.