Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

Net rebond de l’activité économique vendéenne

Les entreprises vendéennes ont enregistré une croissance durant les neuf premiers mois de l’année 2021, tous secteurs confondus. L'emploi est extrêmement dynamique avec un taux de chômage de 6 %, égalant celui de 2008. Et les investissements se maintiennent.

Economie

© Shutterstock - Natee K Jindakum

Selon la note de conjoncture publiée en ce mois de janvier par l’Observatoire économique, social et territorial de Vendée (OESTV), 2021 est une bonne, voire une très bonne année. L’activité des entreprises vendéennes a connu un net rebond. Leur chiffre d’affaires enregistre en effet une croissance de 16 % au cumul entre janvier et septembre par rapport à 2020. Un bond dû à un effet de rattrapage d’activité, mais pas seulement. Pour preuve, le chiffre plus significatif de +9,5 % comparé à la même période avant crise.

« C’est le signe que la croissance de l’économie vendéenne se poursuit », indique Christophe Parreau, directeur de l’OESTV.

Par secteur, le bâtiment caracole en tête des reprises les plus rapides avec 22 % de croissance en 2020 et +14 % par rapport à 2019. Sans surprise, le commerce bénéficie de la réouverture des magasins avec un chiffre d’affaires en croissance de 18 % par rapport à 2020, mais aussi de 13 % par rapport à 2019. L’industrie et les services se tiennent avec une croissance respectivement de 7 % et de 8 % comparée à 2019.

INERTIE DES EXPORTATIONS

Avec 1,6 Md€, les investissements des entreprises se maintiennent à un haut niveau même s’ils enregistrent un nouveau repli sur le troisième trimestre 2021 (-2 %) après un rebond qualifié de « technique » par l’OESTV au deuxième trimestre 2021 de +21 %. Comparés à 2020, les investissements des entreprises vendéennes enregistrent au cumul une hausse de 1,8 % entre janvier et septembre 2021 et de 1,4 % par rapport à 2019. Les services tirent leur épingle du jeu avec une croissance de 8 % en 2021 par rapport à l’avant crise. Les investissements des autres secteurs sont en baisse légère de 3 à 5 % sur quatre mois glissants en 2021 par rapport à la même période en 2019. Et les investissements des entreprises du commerce en 2021 sont en retrait de 17 % par rapport à ceux de 2020 et de -8 % par rapport à ceux d’avant crise en 2019. « Mais il n’y a rien de significatif car l’échelle du département n’est pas la plus pertinente pour définir une tendance. Il suffit d’un gros investissement pour modifier complètement les courbes », nuance Christophe Barreau.

Du côté des exportations, les entreprises vendéennes ont bien rebondi, même si elles n’ont pas retrouvé le niveau d’avant crise. Elles ont repris le chemin de l’export, enregistrant une hausse de 21 % en 2021 par rapport à 2020 avec un chiffre d’affaires qui s’est établi à 1,7 Md€ cumulés entre janvier et septembre 2021. Le rebond est même de 54 % au second trimestre 2021. Les exportations, victimes d’une certaine inertie, n’égalent pas encore 2019, restant en retrait de 3 % par rapport à 2019. En tête des hausses des exportations en 2021 : les machines spéciales (+39 %) et les produits de boulangerie-pâtisserie (+35 %).

LE TAUX DE CHÔMAGE POURSUIT SA DÉCRUE

Du côté de la création d’entreprises, la dynamique ne s’essouffle pas, selon l’OESTV. 5 238 nouvelles entreprises ont vu le jour entre janvier et septembre 2021, soit +37 % par rapport à l’an dernier et surtout +30 % par rapport à 2019. Un phénomène que l’on observe partout en France. « La micro-entreprise a le vent en poupe avec la montée d’un goût nouveau des Français pour l’entrepreneuriat », indique le directeur de l’OESTV. Pour l’instant, les défaillances d’entreprises restent à des niveaux extrêmement bas, en raison des dispositifs d’aide mis en place par l’État et de la prolongation des délais de remboursement des PGE. Seules 113 défaillances ont été constatées de janvier à septembre 2021.

L’emploi est également très dynamique. Il est en hausse soutenue depuis le début 2021 avec près de 3 % de croissance comparé à 2020. À fin septembre 2021, la Vendée comptait 181 850 emplois salariés privés soit 4 920 postes de plus qu’en septembre 2020 et 2 370 emplois de plus qu’en décembre 2019. Exception faite dans le secteur de l’industrie où l’emploi salarié marchand demeure encore en-dessous de son niveau d’avant crise (-1,2 %).

Corollaire de cette dynamique, le nombre de demandeurs d’emploi poursuit sa décrue. Avec 22 900 chômeurs de catégorie A déclarés en novembre 2021, le taux de chômage est désormais de 6 % en moyenne en Vendée retrouvant son niveau de 2008. Il avait culminé à 8,5 % en 2015. Le taux départemental est inférieur à la région des Pays de la Loire (6,7 %) et au niveau national (7,9 %). Champion du département, le bassin d’emploi des Herbiers Montaigu (nord Vendée) a atteint le niveau record de 4 % de chômeurs au troisième trimestre 2021, selon Pôle emploi.