Couverture du journal du 09/04/2021 Consulter le journal

[ Développement ] Néosylva s’étend à l’Est

La société nantaise d’investissement Néosylva, créée en 2018, propose aux propriétaires forestiers privés d’être leur interlocuteur unique pour les accompagner dans la gestion et la remise en valeur de leurs parcelles.  

Néosylva

Jean-Guénolé CORNET © Néosylva

La société nantaise d’investissement Néosylva, créée en 2018, propose aux propriétaires forestiers privés d’être leur interlocuteur unique pour les accompagner dans la gestion et la remise en valeur de leurs parcelles.  En 2020, près de 100 hectares de forêts ont ainsi été renouvelés en Pays de la Loire. L’objectif est d’atteindre le renouvellement de 1 000 hectares en trois ans pour produire à terme 50 t/ha de bois-énergie et 300m3/ha de bois d’œuvre. Néosylva a réussi à lever près de 2M€ en 2020 et poursuit son expansion. Cette année, elle compte doubler ses partenariats avec les acteurs de la filière en région Bretagne et Pays de la Loire (experts forestiers, entreprises de travaux forestiers, scieurs ou encore promoteurs immobiliers). Autre projet :  une implantation dans le Grand-Est, une région « qui fait face à une importante vague de mortalité des épicéas provoquée par un insecte ravageur, le scolyte. Notre offre pourrait répondre aux besoins des propriétaires touchés par cette situation mais pas seulement », indique Jean-Guénolé Cornet, président et fondateur de l’entreprise. Néosylva va aussi doubler son effectif pour passer de trois à six collaborateurs. Le recrutement d’un profil ingénieur/commercial est en cours.