Couverture du journal du 03/02/2023 Le magazine de la semaine

My Bacchus fait entrer le numérique dans les chais

C’est suite à sa rencontre avec un vigneron en Muscadet en 2017, qui lui confiait avoir des difficultés pour suivre de manière fiable les évolutions de son vin afin d’y réduire les sulfites, qu’Alexandre Ermenault, venu du monde de l’informatique, crée My bacchus en 2018.

Alexandre ERMENAULT My bacchus

Alexandre ERMENAULT © D. .R.

C’est suite à sa rencontre avec un vigneron en Muscadet en 2017, qui lui confiait avoir des difficultés pour suivre de manière fiable les évolutions de son vin afin d’y réduire les sulfites, qu’Alexandre Ermenault, venu du monde de l’informatique, crée My bacchus en 2018. Son idée : créer des systèmes équipés de capteurs qui permettent de suivre la vinification, sur l’ensemble des étapes de la fermentation jusqu’à la fin de l’élevage. « Il existe des solutions pour les vignes et après la mise en bouteille, mais nous sommes les seuls à mettre de l’IA dans les chais », souligne le fondateur. Installés sur cuve, amphore ou barrique, les bouchons connectés qu’il commercialise auprès des domaines vinicoles à travers sa marque Onafis permettent de piloter le suivi de l’évolution du vin et alerter les vignerons lorsque des anomalies sont détectées, à travers de notifications sur un logiciel. La solution génère également des rapports qui aident à cartographier les chais et optimiser l’environnement de travail. Selon la société, la solution permet de réduire les consommations en énergie et l’investissement en temps, argent et matériels nécessaires aux contrôles usuels, tout en améliorant la qualité des vins.

Pour accompagner son développement, la société de Saint-Herblain annonce la levée de 2 M€ afin notamment d’étoffer ses équipes qui comptent aujourd’hui six collaborateurs, avec des recrutements prévus sur les parties technique-informatique, agronomie-œnologie et commerciale. « Si aujourd’hui 90 % de notre chiffre d’affaires est réalisé autour de Bordeaux, nous sommes aussi sollicités dans le sud, en Bourgogne ou en Champagne. Nous voulons avoir des collaborateurs à proximité de nos clients pour pouvoir les accompagner », détaille Alexandre Ermenault. La société est également en train de se déployer à l’étranger, notamment en Espagne et en Italie.