Couverture du journal du 24/06/2022 Consulter le journal

Le marché de l’emploi reprend des couleurs

L’Observatoire régional de l’emploi des Pays de la Loire révèle dans sa dernière publication une reprise globale du marché du travail avec une baisse des demandeurs d’emploi, un fort recours à l’intérim. Les démissions, elles, ont bondi de 20 % en un an.

emploi

© Pexels

Bien que la crise sanitaire n’ait pas dit son dernier mot, la reprise du marché du travail est bien là. C’est ce que dévoilent les dernières données collectées par l’Observatoire régional de l’emploi, qui ont été arrêtées au 30 septembre 2021 et dévoilées début décembre. Ces dernières laissent apparaître un taux de chômage régional en baisse de 0,1 % au 2e trimestre 2021 pour atteindre 6,7 % (6,8 % au 1er trimestre). Un chiffre largement inférieur au taux de chômage national, qui se situe à 8 %.

D’importants écarts existent néanmoins entre les différents territoires. Deux zones revendiquent par exemple des taux de chômage inférieurs à 5 % et frôlent le plein emploi : Les Herbiers en Vendée (4,1 %) et Ancenis en Loire-Atlantique (4,8 %). À l’inverse, certaines zones moins dynamiques dépassent les 8 %, à l’image d’Angers (8,2 %), Saumur (8,4 %) ou Le Mans (8,3 %). Sur le plan départemental, c’est la Mayenne qui affiche le plus faible taux de chômage de la région (5,2 %), devant la Vendée (6,1 %), la Loire-Atlantique (6,6 %), le Maine-et-Loire (7,1 %) et la Sarthe (7,8 %).

Logiquement, le nombre de demandeurs d’emploi au 3e trimestre 2021 (-5,8 % par rapport à 2020) enregistre une baisse plus rapide que sur le plan national (-3,8 %). Fin septembre 2021, ils étaient précisément 313 190 demandeurs d’emploi dans la région (331 355 un an plus tôt), dont 158 990 de catégorie A (qui regroupe les personnes n’ayant aucun emploi mais étant en recherche active d’un contrat quel qu’il soit), 45 150 de catégorie B (demandeurs d’emploi ayant eu une activité partielle de 78 heures maximum au cours du dernier mois) et 109 050 de catégorie C (demandeurs ayant travaillé plus de 78 heures le dernier mois).

Concernant la typologie des demandeurs d’emploi de catégorie A en Pays de la Loire, ils sont à 50,3 % des hommes et 49,7 % des femmes. Si 15,8 % d’entre eux ont moins de 25 ans, la grande majorité a entre 25 et 49 ans (57,8 %), les 50 ans et plus représentent 26,4 % des chômeurs.

LES OFFRES D’EMPLOI EN HAUSSE DE 30,5 %

Si le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a diminué de 14,4 % par rapport à 2020, il a en revanche augmenté de 0,6 % pour la catégorie B et de 7 % pour la catégorie C. C’est pourtant nettement moins que sur le plan national, où ces taux ont respectivement grimpé de 7,1 % pour la catégorie B et de 13,8 % pour la catégorie C.

Sur les 31 550 demandeurs qui sont sortis des radars de Pôle emploi au 3e trimestre 2021 (un chiffre en hausse de 7,3 % par rapport à 2020), 8120 personnes ont retrouvé un emploi (+9,4 % par rapport à 2020) et 3720 ont débuté un stage ou une formation (+10,7 % par rapport à 2020), le reste étant parti en retraite ou pré-retraite.

Les offres d’emploi enregistrées par Pôle emploi en septembre 2021 ont quant à elles bondi de 30,5 % (22 304 offres) par

rapport à septembre 2020. Parmi elles, 64 % (14 363 offres) concernent des emplois durables (soit une hausse de 51,8 %), et 31 % (7025 offres) du travail temporaire (soit une hausse de 6,6 %). Seules les offres de travail occasionnelles (916 en septembre 2021) ont reculé de 11,8 % par rapport à septembre 2020.

Dernier signe de la reprise du marché du travail : l’intérim est fortement reparti à la hausse. La région comptait 60 868 intérimaires à la fin du 2e trimestre 2021, un chiffre qui a quasiment doublé en un an puisqu’ils étaient environ 34 000 à la même époque l’an passé. Cette forte hausse s’est ensuite tassée : ils étaient 62 491 intérimaires au 3e trimestre 2021 (dont 22 833 en Loire-Atlantique et 12 516 en Vendée). À cette même date, les intérimaires des Pays de la Loire représentaient 8 % de l’intérim national (6e région de France). Parmi eux, 47 % travaillent dans l’industrie, 17 % dans la construction et 36 % dans le tertiaire.

Le taux de chômage par département et zone d’emploi au 2e trimestre 2021 Source : Observatoire régional de l’emploi des Pays de la Loire

Le taux de chômage par département et zone d’emploi au 2e trimestre 2021 Source : Observatoire régional de l’emploi des Pays de la Loire

LES DÉMISSIONS EN PLEIN BOOM

7 550 nouveaux demandeurs se sont inscrits à Pôle emploi dans la région au 3e trimestre 2021. Un chiffre en augmentation de 3,5 % par rapport à 2020. Si les ruptures conventionnelles sont en baisse de 2,4 %, les démissions ont bondi de près de 20 % en un an tandis que les fins de CDD et de missions d’intérim ont augmenté de 3 %. Les licenciements sont eux aussi en hausse, mais dans une moindre mesure (+0,9 %).

Concernant la vague de démissions qui déferle en France depuis plusieurs mois, elle s’explique par le fait que la reprise économique peut être synonyme d’opportunité pour les salariés, les poussant à changer de vie professionnelle. Ce phénomène, qui a débuté aux États-Unis, concerne désormais de nombreux pays d’Europe. Les démissions concernent un large éventail de secteurs, mais plus particulièrement l’hôtellerie/restauration, et plus largement les services, car il s’agit d’emplois particulièrement difficiles et mal rémunérés.

Dans le secteur de la santé, la crise sanitaire a également produit des effets dévastateurs sur le moral des soignants, épuisés par le Covid. Un sondage mené par Le Parisien auprès de 60 000 soignants français en octobre 2020 révélait que près de 40 % d’entre eux déclaraient vouloir changer de métier. Pas étonnant quand on a à l’esprit que 60 % estiment que leurs conditions de travail se sont détériorées pendant la crise et que 57 % déclarent souffrir d’un burn-out actuellement. Les soignants interrogés dénoncent également une charge de travail trop importante au quotidien, des salaires trop bas et un manque de reconnaissance.

Les dix métiers les plus recherchés dans la région

Les dix métiers les plus recherchés par les employeurs entre septembre 2020 et septembre 2021 sont des postes dans l’assistance auprès d’adultes (7 025 offres), le nettoyage de locaux (5 904 offres), le magasinage et la préparation de commandes (5 668 offres), les services domestiques (5 089 offres), le transport de marchandises sur longue distance (4 979 offres), le personnel de cuisine (4 520 offres), la comptabilité (4 016 offres), les soins d’hygiène et de confort du patient (3 700 offres), le service en restauration (3 345 offres) et la vente en alimentation (3 019 offres).