Couverture du journal du 26/11/2021 Consulter le journal

Le Fonds Spécifik saison 3 met l’accent sur les projets à impact positif

Les quatre lauréats du Fonds Spécifik - saison 3 ont pour trait commun d'avoir lancé des projets à impact environnemental positif. Ils se verront attribuer une dotation pour soutenir leur développement sur le territoire vendéen.

squidsurfboard

Squid surfboards est l'un des quatre lauréats de la saison 3 de Spécifik © squid surfboards

Lors de ce troisième appel à projet Spécifik, lancé mi-septembre, 13 projets innovants ont été proposés par des entrepreneurs vendéens. La commission, composée des contributeurs du fonds – le CRI (Centre de ressources et d’innovation) de La Roche-sur-Yon, Vendée French Tech, Vendée Numérique et le Crédit Agricole Atlantique Vendée -, a évalué chaque candidature et sélectionné début octobre quatre lauréats. Tous ont en commun de proposer des solutions innovantes à impact positif pour l’environnement qui était le thème retenu pour cette troisième saison. Ils se verront attribuer une dotation du fonds Cifik pour soutenir leur développement sur le territoire vendéen. Les aides du fonds sont versées sous forme de subventions, pouvant aller de 0 à 80% du besoin de financement du projet.

Des planches de surf écoconçues 100% vendéennes

Squid Surfboards, basé à Brétignolles-sur-Mer, crée des planches de surf 100% made in France où les circuits courts et les matières innovantes sont à l’honneur. Par un sourcing de ses fournisseurs, la société garantit une fabrication de proximité divisant par dix le nombre de kilomètres nécessaires à la fabrication d’une planche. Côté fabrication, la start-up utilise de nouvelles technologies telles que la « Core Tech », noyau de mousse issue du recyclage des bouteilles plastiques, et la « Ofoam », mousse issue de la biomasse. Squid Surfboard recycle 100% des planches et des combinaisons usées afin de leur donner une seconde vie dans une filière de recyclage adaptée.

Rendre les agriculteurs autonomes dans leurs trajets courts

Tract’moi à La Roche-sur-Yon apporte une solution améliorant l’autonomie des agriculteurs dans leurs déplacements du quotidien. Il se traduit par un outil attelé sur le tracteur, à l’avant ou à l’arrière, grâce au système des trois points universels qui permet de transporter une trottinette ou un vélo pour éviter de réutiliser leur tracteur pour des trajets courts. Cette innovation limite l’impact environnemental des tracteurs en permettant des déplacements doux et en réduisant les émissions de CO2 mais aussi la pollution sonore. L’outil sera distribué chez les vendeurs de matériel agricole mais également chez les concessionnaires de tracteurs.

Des consignes dans les supermarchés pour lutter contre les emballages à usage unique

Sycléo au Fenouiller propose une alternative aux emballages alimentaires à usage unique en couplant consigne et numérique. Concrètement, le consommateur prend un contenant dans une borne de son supermarché et le fait remplir au rayon traditionnel à la coupe, ou au rayon vrac. Une application dédiée lui permet de gérer sa consigne. Après usage, il ramène son contenant, la start-up se charge de le nettoyer. Le dispositif est en phase de test.

La biodiversité participative au cœur des jardins d’entreprises

TerValia à La Roche sur Yon accompagne les professionnels et les particuliers dans la transformation de terrains en « réserve de biodiversité ». En effet, dans le cadre de la loi sur la compensation environnementale de 2016, TerValia a créé une plateforme permettant de mettre en relation des investisseurs ayant besoin d’actions environnementales compensatoires avec des propriétaires de terrains vacants. La start-up propose ensuite des aménagements clés en main adaptés pour augmenter la valeur de ces terrains, tout en créant un environnement propice à la reconquête de la biodiversité locale. TerValia propose également d’implanter ces aménagements paysagers sur les espaces verts des entreprises.

Dix projets soutenus par Spécifik

Depuis sa création en 2020, le fonds Spécifik a reçu 46 candidatures et permis de financer une dizaine d’innovations. Créé par le CRI de La Roche sur Yon agglomération et Vendée French Tech, il avait initialement pour objectif de soutenir l’innovation en contexte Covid, avec des projets innovants favorisant la sortie du confinement. Suite au franc succès de la première édition, une deuxième a eu lieu en 2020 sur le même thème. Pour cette troisième édition, les partenaires du fonds ont choisi un thème mettant l’écologie et l’ecoresponsabilité en avant.