Couverture du journal du 16/02/2024 Le magazine de la semaine

La Régie Média devient Buster

C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour La Régie Média. Spécialisée depuis 11 ans dans le domaine de l'affichage en mouvement sur les réseaux de bus et TER, la société nantaise a changé de nom depuis le 1er janvier. Désormais baptisée Buster, l'entreprise souhaite poursuivre sa mission en accompagnant les entreprises et agences dans leurs projets d'affichage, tout en renforçant sa couverture territoriale dans le grand Ouest.

La Régie Média Buster

Photo de la campagne d’autopromotion lancée par Buster sur ses réseaux de Brest à La Rochelle pour informer de son changement d’identité. ©Buster

« Via ce changement de nom, nous avons souhaité moderniser notre image afin que celle-ci soit en adéquation avec les supports que nous exploitons : dynamique et percutante », explique Maxime Cesbron, cofondateur et responsable des opérations de la société fraîchement renommée Buster, tel un clin d’œil à ses deux cœurs de métier : l’affichage en mouvement sur les réseaux de bus et TER. Pour impulser ce changement, elle a fait appel à l’agence de communication Comwell basée à Montaigu.

Depuis sa création en 2012 à Nantes, l’entreprise ne cesse de gagner en performance. Après Vannes, La Roche-sur-Yon et La Rochelle, elle a connu une expansion en Bretagne ces deux dernières années avec cinq marchés remportés successivement : Brest, Lorient, Saint-Brieuc, Quimper et Morlaix, en sus de l’ouverture d’un bureau à Lorient en septembre dernier. Une croissance de l’activité ayant conduit au recrutement de quatre commerciaux l’an dernier.

Aujourd’hui, elle exploite 675 bus sur six départements à travers 11 réseaux. Deux réseaux TER complètent cette empreinte régionale dans les Pays de la Loire. Soit un total de 2 800 faces publicitaires. Ses clients sont des écoles, des institutionnels, des entreprises du secteur automobile, des cuisinistes, des banques/assurances ou encore des annonceurs culturels (librairies, salons, acteurs du tourisme…).

L’entreprise qui emploie huit collaborateurs (contre deux fin 2021) a clôturé son exercice 2023 en franchissant la barre du million d’euros de chiffre d’affaires, traduisant une croissance annuelle de 45 %, et projette d’atteindre 1,5 M€ cette année.