Couverture du journal du 23/09/2022 Consulter le journal

La Manufacture Bontemps va produire à Nantes une chaussure durable et locale

Après dix ans passés dans le secteur de la chaussure, Édouard Leveau, associé à Antoine Besnard, bottier spécialiste du sur-mesure pour hommes et femmes, a choisi de s’installer à Nantes, à l’espace de coworking artisanal Stütz, pour produire une chaussure qui se veut « intemporelle, durable et locale ».

Manufacture Bontemps

Édouard Leveau © D. R.

Après dix ans passés dans le secteur de la chaussure, Édouard Leveau, associé à Antoine Besnard, bottier spécialiste du sur-mesure pour hommes et femmes, a choisi de s’installer à Nantes, à l’espace de coworking artisanal Stütz, pour produire une chaussure qui se veut « intemporelle, durable et locale ». Mais aussi unisexe et intergénérationnelle : « Nous avons travaillé sur une forme de chaussure qui soit confortable et adaptée au plus grand nombre, avec un volume englobant les différents morphologies », explique Édouard Leveau. Le fondateur s’est doté d’un parc de machines afin d’industrialiser la production, mais avec le souci de rester le plus proche possible de la qualité artisanale.

Une recherche d’équilibre entre qualité et prix qui va permettre à la Manufacture Bontemps de proposer une chaussure sous la barre des 300 €. Le produit, qui balaiera les tailles du 35 au 47, a été conçu pour avoir un impact positif : conçu et fabriqué en France, il est constitué de matériaux originaires de l’Hexagone, à l’image du « cuir gras », à la fois souple et résistant, provenant d’Alsace, et des lacets en coton bio, des Mauges. La chaussure a aussi été pensée pour être réparable, avec le choix d’une semelle cousue. Les précommandes sont prévues début mars pour un démarrage de la production courant de ce même mois.