Couverture du journal du 26/11/2021 Consulter le journal

K-Line aide les professionnels à digitaliser leurs contacts clients

Le fabricant vendéen de fenêtres et de portes en aluminium met à disposition des artisans et des revendeurs de ses produits une plateforme d'aide à la vente en ligne. Les clients peuvent y configurer leur projet et connaître instantanément le coût de leur chantier, fourniture et pose comprises. En échange, les revendeurs disposent du suivi dématérialisé de leurs dossiers clients.

K-Line Les Herbiers

Jean-Pierre Liebot, directeur de la communication de K-Line et Anne-Sophie Le Mène-Charpignon, responsable des projets digitaux ©IJ

Selon une étude réalisée pour K-Line auprès du public, le changement de fenêtres dans un projet de rénovation immobilière est le troisième poste de dépenses d’un foyer. Un achat hautement anxiogène pour les particuliers. Pour les aider à s’y retrouver parmi les offres tarifaires, K-Line lance un configurateur qui va au-delà du simple choix esthétique assorti d’un tarif. Le fabricant vendéen a conçu une plateforme qui permet d’avoir instantanément une estimation du budget total, fournitures et poses des fenêtres et portes comprises. Il suffit pour cela que le particulier choisisse, à l’issue de sa configuration, un des trois artisans proposés par le configurateur dans le périmètre immédiat de son projet (dans un rayon de 30 km). Avec, pour seule contrainte de laisser un numéro de téléphone. Il permet à l’artisan retenu de reprendre contact pour affiner l’estimation et rédiger le devis. « Il n’y a que 5% d’écarts en moyenne entre l’estimation et le devis après visite du professionnel, liés à l’accès et aux contraintes techniques quand il y en a », affirme Jean-Pierre Liébot, directeur marketing du groupe des Herbiers , après les premiers tests réalisés. Baptisée monprojetfenetre.fr, le site sera accessible aux particuliers à partir du 1er octobre.

La plateforme K-Line propose des échanges dématérialisés

Au-delà d’une aide au choix en ligne, la plateforme est aussi un outil de visibilité et d’aide à la vente pour les professionnels ainsi que de suivi des dossiers. Moyennant un abonnement mensuel de 100€ et après une formation d’une demi-journée, l’artisan dispose d’un espace sécurisé avec une page de présentation de son activité et un planning de gestion de ses chantiers et des échanges dématérialisés avec chaque client (échange de courriers, planning des rendez-vous, devis et signature électronique…). Doté d’un algorithme et d’un système de géolocalisation, la plateforme permet à chaque professionnel de rentrer lui-même ses tarifs (coefficient de revente, marge et coût horaire de la main d’ouvre) et de gérer son propre contenu sur le site.

« Le particulier veut de la transparence », argue Anne-Sophie Le Mène-Charpignon, responsable des projets digitaux du groupe. Conçu avec les clients installateurs de K-Line à l’issue de deux ans de travail, le site dédié à la rénovation a été présenté en juin dernier aux professionnels. Le projet, qui monopolise trois personnes au siège vendéen, sera lancé à l’essai pendant un an avec les 200 « experts rénovateurs », partenaires de K.Line. L’accès à la plateforme sera déployée à dès le 1er janvier 2023 l’ensemble des 1 000 professionnels clients du fabricant vendéen.

K-Line anticipe une croissance de 20% en 2021

En pleine croissance, K-Line a vu son carnet de commandes bondir dès le mois de mai 2020 de 7,1%, tiré par la forte demande des particuliers pour améliorer le confort de leur habitat. Conséquence, le fabricant table sur une croissance de 20% en 2021 après un fléchissement de son chiffre d’affaires de 1,7% en 2020 à 358 M€ après 4 semaines d’arrêt complet en avril. Et les délais de livraison se sont allongés. Ils sont désormais de 14 semaines contre 5 à 6 semaines avant la crise sanitaire. « Mais nous n’avons pas de rupture d’approvisionnement pénalisante car nous sommes proches de nos fournisseurs », affirme le directeur de la communication. K-Line est la filiale du groupe Liebot, premier acheteur de profilés aluminium d’Europe.

Pour accompagner cet essor, l’entreprise a accru sa capacité de production de fenêtres, de 10 500 par semaine en juin 2020 à 13 000 début 2021 sur les cinq sites des Herbiers. Quant à l’usine ouverte en 2018 à Saint-Vulbas (01) près de Lyon, elle portera sa capacité à 3 000 fenêtres par semaine fin 2021, contre 2 200 fenêtres actuellement, moyennant un investissement de 15 M€ cette année. Les effectifs sont à l’avenant. En 2020, le groupe vendéen a recruté 250 salariés en CDI portant ses effectifs à 1 592 salariés dont 300 au siège et 300 à Saint-Vulbas. En 2021, K-Line recrutera au total 230 salariés.  « Nous avons en permanence 70 postes vacants, aussi bien en production qu’en informatique. Nous recherchons notamment des chefs d’équipe et d’atelier et des opérateurs », précise Jean-Pierre Liebot.