Couverture du journal du 17/09/2021 Consulter le journal

HGCT et Alegina s’associent pour produire des éléments préfabriqués à base de coquilles d’huîtres broyées

Les vendéens Hoffmann Green Cement Technologies (HGCT) et Alegina associent leur savoir-faire pour produire des dalles et pavés décarbonés mixant ciment décarboné et granulats issus de coquilles d'huîtres broyées.

HGTC Alegina signature

Julien Blanchard co-fondateur de HGCT et Philippe Gaboriau, président d'Alegina. Devant eux les pavés drainants composés de ciment bas carbone et de broyat de coquilles ©HGCT

Pionnier du ciment décarboné sans clinker, le vendéen Hoffmann Green Cement Technologies (HGCT) vient de signer un contrat de fourniture de ciment d’une durée de trois ans avec Alegina, entreprise vendéenne spécialisée dans la conception et la fabrication de matériaux et de produits innovants à partir de coquilles d’huîtres et de coquillages broyés. Ce partenariat avec Alegina porte sur la réalisation de dalles et pavés drainants totalement innovants et destinés à des projets d’aménagements urbains visant à bâtir des villes éco-responsables. Issus de produits biosourcés, ces éléments préfabriqués sont particulièrement adaptés aux besoins de la lutte contre l’artificialisation des sols, au drainage des eaux de pluie et à la végétalisation des aménagements urbains. « Marier urbanisation et respect de l’environnement est la raison d’être que nous partageons avec Alegina, indiquent Julien Blanchard et David Hoffmann, co-fondateurs de HGCT. Ce contrat renforce notre présence sur le marché de la préfabrication et permet d’associer nos technologies à d’autres solutions disruptives et innovantes et la mise en pratique d’une véritable économie circulaire ». Un enthousiasme partagé par Philippe Gaboriau, président d’Alegina.« Associer notre matériau au ciment Hoffmann Green, dont la performance environnementale et la valeur ajoutée ont déjà été prouvées, constitue pour nous une véritable opportunité pour accélérer le développement de notre jeune société.

Alegina a mis au point une pâte à céramique à base de broyat de coquilles d’huîtres

kaomer

Alegina a mis au point Kaomer, une pâte à porcelaine conçue à partir de broyat de coquilles d’huîtres qui remplace le kaolin, minéraux épuisable. ©Alegina

Créée en août 2018 par Philippe Gaboriau, ancien maire de Dompierre-sur-Yon, Thierry Didelon, dirigeant de Didelon machines outils au Poiré-sur-Vie et Dominique Gaboriau, céramiste, Alegina a déjà mis au point une pâte à porcelaine dont le principal ingrédient est la coquille d’huître. Associée à d’autres minéraux, la coquille d’huître permet de réduire l’usage de ressources minières épuisables. Pour se fournir en matière première, la start-up est en train d’organiser une filière de collecte avec les ostréiculteurs, à commencer par ceux du polder de Bouin en Vendée. La société du Poiré-sur-Vie a ensuite trouvé un autre débouché pour cette bioressource  intégrant un liant à base des ciments HGCT : elle a conçu des pavés et des dalles pour la voirie mais aussi pour végétaliser les toitures. Après une phase de test, la société est en phase de pré-industrialisation. Ce partenariat avec HGCT va lui permettre d’accélérer la mise sur le marché de ces innovations.

HGCT construit une seconde unité de production en Vendée

HGCT-Usine 2e usine

HGCT construit une seconde usine à Bournezeau. Elle sera verticale pour ne pas consommer de surface au sol. ©HGCT

Fondé en 2014 à Chaillé-sous-les-Ormeaux, Hoffmann Green Cement Technologies conçoit, produit et commercialise des ciments innovants avec une empreinte carbone significativement réduite par rapport au ciment traditionnel. Cette véritable rupture technologique fondée sur la modification de la composition du ciment et la création d’un processus de fabrication à froid et propre, sans clinker, présente, à dosage équivalent et sans aucune modification du processus de fabrication du béton, des performances supérieures au ciment traditionnel. Les ciments Hoffmann Greens sont fabriqués aujourd’hui sur un premier site industriel à Bournezeau, d’une capacité de 50 000 tonnes. La société a débuté la construction de sa deuxième usine sur le même site dont l’achèvement est prévu au second semestre 2022. Elle disposera d’une capacité de production 250 000 tonnes par an.